//img.uscri.be/pth/ca0308be227c7addd9ea2778b4c57d25392132f6
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Les miraculés de la crue

De
97 pages
C'est après une longue traversée à travers le grand Sahara, et en réalisant plusieurs documentaires sur ce grand monde du silence que l'auteur a eu l'idée de raconter quelque chose au monde exterieur. c'est en passant des mois et des mois dans ce grand désert qu'il a pu connaitre ce qu'est le Sahara. En réalité c'est un petit monde ou je dirais plutôt une petite oasis. C'est dans cette oasis qu'il a pu trouvé son bonheur. Dans ce grand espace qui se trouve entre l'Algérie, la Libye, le Niger, le Mali, la Mauritanie et le Maroc, se trouve une partie de l'histoire du monde.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi




2
Les miraculés de la crue

4
Abderrahman Hanafi
Les miraculés de la crue
Le Silence




NOUVELLES












© Éditions Le Manuscrit, 2006
www.manuscrit.com
communication@manuscrit.com

ISBN : 2-7481-6439-3 (fichier numérique)
ISBN 13 : 9782748164398 (fichier numérique)
ISBN : 2-7481-6438-5 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748164381 (livre imprimé)









Je dédie ce livre :
Pour tous les enfants du monde
Pour ma femme et mes enfants
9
10







LA FILLE DU DÉSERT
La crue
Le 13 octobre 1784. Une nuit épouvantable où
les habitants d’Ihrir seront surpris en plein sommeil
par la crue de l’oued. On entendait le bruit
fracassant des huttes qui craquaient pour s’abattre
ensuite sur les habitants de la tribu.
Le courant poussa hommes, femmes et enfants
vers l’abîme dans ce grand mouvement de colère
qui sema la peur et l’angoise auprès de la
population.
Harat, une jeune femme de la tribu d’Amok se
retrouva dans une situation d’isolement avec son
enfant, ce qui l’obligea à se coller contre la roche au
centre de cet affluent.
De mémoire, les habitants d’Amok n’avaient
jamais vu une telle crue. Le niveau d’eau a atteint
son maximum ce qui obligea tous les habitants à
rejoindre les sommets les plus proches ou les
greniers suspendus.
Sali, un des hommes de la tribu qui se trouvait à
proximité, tenta de sauver la jeune femme et son
11