Les nettoyeurs

De
Publié par

Le jeune Antoine de Linote est embauché par le président du plus grand cabinet de conseil parisien, Fersen, parce qu'ils partagent la même passion pour Wagner et surtout un fort sentiment de supériorité culturelle.
Antoine va effectuer une plongée en accéléré dans ce monde aux multiples rituels. Derrière les costumes hors de prix, les cravates de marque, les robes de créateurs, les salaires mirobolants, les notes de frais sans limite, l'univers qu'il découvre est marqué par le sceau du mépris des autres, les plus faibles, par l'asservissement aux puissants pour grimper dans la hiérarchie, par la mise au point de techniques pseudo-scientifiques pour aider des patrons qui sous le prétexte d'optimiser leurs outils cherchent à se débarrasser de ceux qui les gênent. Antoine va jouer le jeu comme les autres, mieux même et avec une certaine innocence qui le protégera des coups pourris et des amours tordues. Sa jeunesse, sa fréquentation des classiques lui donneront les armes pour mieux surveiller et punir l'arrogante garde rapprochée du patron. Et son attirance pour Eva, une consultante qui n'a pas sa place chez Fersen, sera peut-être l'étincelle qui le fera basculer définitivement dans le monde de l'arrogance ou dans celui de la soumission.
Vincent Petitet, par son expérience de consultant, a su observer le milieu élitiste et très particulier du conseil et des affaires. Son premier roman décrit avec insolence la domestication progressive des cadres par des signes extérieurs de puissance. Une législation silencieuse qui impose aux corps des codes omniprésents juste destinés à asseoir la puissance du consultant.
Publié le : mercredi 4 octobre 2006
Lecture(s) : 31
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709632010
Nombre de pages : 249
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Le jeune Antoine de Linote est embauché par le président du plus grand cabinet de conseil parisien, Fersen, parce qu'ils partagent la même passion pour Wagner et surtout un fort sentiment de supériorité culturelle.
Antoine va effectuer une plongée en accéléré dans ce monde aux multiples rituels. Derrière les costumes hors de prix, les cravates de marque, les robes de créateurs, les salaires mirobolants, les notes de frais sans limite, l'univers qu'il découvre est marqué par le sceau du mépris des autres, les plus faibles, par l'asservissement aux puissants pour grimper dans la hiérarchie, par la mise au point de techniques pseudo-scientifiques pour aider des patrons qui sous le prétexte d'optimiser leurs outils cherchent à se débarrasser de ceux qui les gênent. Antoine va jouer le jeu comme les autres, mieux même et avec une certaine innocence qui le protégera des coups pourris et des amours tordues. Sa jeunesse, sa fréquentation des classiques lui donneront les armes pour mieux
surveiller et punir l'arrogante garde rapprochée du patron. Et son attirance pour Eva, une consultante qui n'a pas sa place chez Fersen, sera peut-être l'étincelle qui le fera basculer définitivement dans le monde de l'arrogance ou dans celui de la soumission.
Vincent Petitet, par son expérience de consultant, a su observer le milieu élitiste et très particulier du conseil et des affaires. Son premier roman décrit avec insolence la domestication progressive des cadres par des signes extérieurs de puissance. Une législation silencieuse qui impose aux corps des codes omniprésents juste destinés à asseoir la puissance du consultant.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant