Les Noces d'Eternité

De
Publié par

Julia, chanteuse lyrique, âme passionnée et irrésignée, résistante aux compromissions… Une artiste liée à Lucas, être plus absent que palpable, laissant aller son cœur et parler son désir pour le plaisir de l'amour. Au gré de ses amours plurielles, il y a le jeune Tristan, avec qui la rupture semble peu à peu se consommer, et dont elle tente de surmonter, à Venise, le souvenir; tandis qu'arrive dans sa vie un écrivain, le bel Hugo, de trente ans son aîné. Entre elle, la diva, et lui, le courtisan des mots, c'est la naissance d’une idylle à part comme hors du temps, hors du commun, en ce sens qu’elle se forge avant tout loin de l’Autre à travers ce langage et ces écrits tissant peu à peu des relations timides, puis ardentes et indestructibles… La polyphonie romanesque fait de Julia et Hugo les figures centrales de ce récit à la prose des plus baroques. Et pourtant, n’est-ce pas l’entre-deux qui les relie, ce sentiment commun qui éclôt et se renforce, lequel constitue le cœur de ce roman? Cet amour ainsi célébré, tendant vers l’intense et l’irréfutable, n’est-il pas le véritable héros d’une œuvre qui le décortique et l’analyse en ses multiples métamorphoses, au moyen d’une correspondance de plus en plus marquée? Héritier de cette tradition littéraire qu’est la préciosité, caractérisée par cette volonté de raisonner l’amour pour mieux le faire résonner, "Les noces d’éternité" de Jeanne R. s’impose comme un roman à la saveur intemporelle.
Publié le : mardi 30 octobre 2012
Lecture(s) : 31
Tags :
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782748354423
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782748354423
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Jeanne R.
LES NOCES D’ÉTERNITÉ Roman baroque
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0115007.000.R.P.2010.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2010
À celui qui méclaire et prolonge mes pensées, sans qui ce livre ne serait pas, lami et auteur Gilbert Soussen pour sa précieuse participation dans cette belle aventure littéraire. À mon mari pour sa longue patience. Un grand merci à mes proches qui mont suivie dans ce récit à la virgule près ainsi quà mes intimes, ceux qui ont soupiré avec moi en France, en passant de la Chine à lAmérique, sans
oublier la Hollande Jeanne R., 2009 «Ainsi donc, Dieu soit loué ! Venise nest plus pour moi un simple mot, un vain nom, qui ma tourmenté souvent, moi, lennemi mortel des paroles vides. »Goethe, le 28 septembre 1786 Voyage en Italie
Avant-propos Nous disons souvent que le progrès technique a tué le romantisme, que nous navons plus le temps décrire des lettres damour sensibles, raffinées. Nous affirmons que le sexe célébré partout, publié partout, a noyé le sentiment ; et nous ajoutons que le déroulement de lacte damour est bien plus important pour nos contemporains que lexpression du sentiment amoureux. Eh bien, nous nous trompons. Lhumanité na pas pu changer en quelques générations. Cest solide le patrimoine génétique, cest puissant. Nos chromosomes sont pétris damour total, cest-à-dire dun champ énergétique nettement plus vaste que linstinct de reproduction. Éros, qui imprègne depuis lâge des cavernes toutes les cellules de notre corps, est aussi vrai que la haine, aussi fort que lintérêt, aussi vivace que la violence. Bien sûr, il y a Philia, bien sûr il y a Agapé, mais Éros est lénergie basique qui sous-tend les autres formes. Comme la affirmé Freud à juste titre, elles ne sont que de lÉros sublimé. Dans le coup de foudre, ou encore dans la cristallisation stendhalienne, il existe un attrait transcendant pour la beauté, lidéal, la perfection mais qui prétendra que le désir et lappel des sens nen sont pas les premiers moteurs ? Les religieux fervents nemploient-ils pas le langage de lamour érotique humain quand ils sadressent à Dieu. Le plus
7
LES NOCES D’ÉTERNITÉ
pur exemple nen est-il pas donné par sainte Thérèse de Lisieux envoyant à Jésus des lettres dignes dune jeune fiancée ? Et Bernard de Clairvaux, le grand Saint Bernard qui prêcha la seconde croisade, quand il parle à Marie mère de Dieu, nemploie-t-il pas les mots dun amant passionné ? Les amoureux comme les fidèles ont leur communion. Les amoureux comme les mystiques ont leur fusion. Le roman de Jeanne R. cest cela : la célébration, en plein début du vingt et unième siècle, de ce courant damour qui est bien présent et toujours vivant dans le cur humain. Mais cest également, et peut-être essentiellement, lemploi des nouveaux moyens dexpression que la technique met au service des amoureux. Dans"Les noces dÉternité", une femme et un homme malgré ce qui les sépare, se laissent emporter dans un tourbillon qui les surpasse et qui les dépasse. Le premier élan, entre eux, se dit à la manière ancienne, par les lettres, car ce sont tous deux des lettrés et quils se plaisent à mettre le style au service de leur passion. Cependant, au cours du temps, le progrès les rattrape ; le téléphone prend le relais, avec ce quil comporte de vibrations portées par la voix. Puis cela nen reste pas là : le téléphone mobile et lesSMSviennent agrémenter le processus. Et cela est quelque chose de très récent. Lestextos sont plus lapanage des jeunes qui lutilisent à ne leur manière avec leur cocasse écriture phonétique ne prenant garde, pour certains, quà la modicité du coût des messages. Pour les amoureux romantiques, au contraire, ce moyen est un mode discret, intime, de communiquer qui nempêche ni le style, ni lorthographe. Ce qui fait loriginalité de cesSMScest la nécessaire brièveté des messages. Il faut donc faire tenir le plus de sentiments en un minimum de mots, ce qui les rapproche quelque peu des haïkus japonais.
8
LES NOCES D’ÉTERNITÉ
Merci Jeanne davoir rajouté un maillon à lexpression de lamour. Certes, il y a bien autre chose dans ce roman tumultueux et riche, mais cest un plaisir de voir dans le déroulement de laction, les épiphénomènes satténuer et le ruisseau verbal amoureux prendre le pas sur tout le reste. Gilbert Soussen  Écrivain-médecin
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant