Les ombres du soleil

De
Publié par

Perdu est le mot clé. Il s'agit de l'histoire d'un homme qui est perdu dans les méandres de l'esprit. Torturé par lui-même, par ses propres peurs. Il voyage en essayant de trouver un sens ou une réalité... Cette réalité s'évade sous chaque pas, sous chaque pensée, sous chaque rencontre. L'onirisme de ses pensées l'enferme dans une existence fragile incohérente et complexe qui le mènera à l'absolu ou à la chute...
Publié le : mercredi 7 novembre 2007
Lecture(s) : 123
Tags :
EAN13 : 9782748185829
Nombre de pages : 95
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

2 Titre

Les ombres du soleil

3Titre
Pierrick Tettart
Les ombres du soleil

Nouvelles
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 2-7481-8582-X (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748185829 (livre imprimé)
ISBN : 2-7481-8583-8 (livre numérique)
ISBN36 (livre numérique)

6 . .
8






Il marchait dans cette rue où se mêlaient une
odeur douce à une chaleur humide qui l’enivrait
à chaque pas de plus en plus. Le noir se
mélangeait harmonieusement à la lumière
cuivrée des réverbères. Il percevait les habitants
inertes de ce lieu, ou cohabitaient anges et
démons, autrement qu’à la lumière écrasante et
suffocante d’un soleil qui ne cesse jour après
jour d’approcher le zénith. Le charmant pot de
fleur suspendu au balcon de madame Sweet
ressemblait étrangement à un pendu. Il était
recouvert d’une substance blanchâtre qui laissait
apparaître l’allure loqueteuse d’un misérable. Il
s’étonna de la vision de cet homme qui avait
tout l’air d’être son voisin de palier. Il toucha
une de ses chaussures tout en guettant autour
de lui. Il leva son bras d’un geste vif, afin de
vérifier s’il s’agissait bien de cet homme, ce qui
n’était pas à son habitude puisqu’il est plutôt du
genre passif et calme. Il posa délicatement son
index sur sa chaussure à toute vue délacée. Une
sensation étrange lui parcourut le corps. « Il
voyait un cadavre dans le caniveau tiré par deux
personnes mais il ne voyait pas leurs visages ».
9

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.