Les papillons de Makaba

De
Publié par

L'Afrique, la touffeur humide des marigots, les f-ts immenses des arbres, une rivière. Au bord de la rivière, une petite bourgade assoupie, Galao, et plus loin, au coeur de la forêt, une clairière où vivent cinq Blancs et leurs équipes de travailleurs indigènes : Malaka. Cinq hommes rudes, brutaux ; des ours perdus dans la solitude d'un labeur exténuant. Bertin, leur chef, essaie de maintenir au camp un semblant de discipline, de tenue, d'échange. Mais ses jeunes compagnons, moins " civilisés ", ne songent qu'à la prime finale, à la chaleur, aux moustiques ; leurs divertissements se bornent à l'alcool dont ils abusent, et aux filles trop rares qu'ils rencontrent de temps en temps à " l'Auberge Normande " de Galao. C'est la morne existence des pionniers sans gloire.

Un soir survient au camp un garçon de dix-huit ans, débarqué d'Europe pour chasser les papillons. Blond, net, rayonnant, Antoine Fabert est comme une apparition insolite dans cette petite société virile, plus proche du bagne que du cabinet d'entomologiste. Mais la seule présence d'Antoine va révéler ces hommes à eux-mêmes.

Sans le vouloir, et avec l'émerveillement d'une découverte où les sens, voire l'érotisme, ont leur part, le jeune homme les aura peut-être changés pour la vie, à moins que son bref passage, théorème sans solution, ne s'efface dans leur mémoire et dans la sienne comme s'oublient les rêves un peu troubles.
Publié le : mardi 13 février 1973
Lecture(s) : 28
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246796763
Nombre de pages : 234
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
L'Afrique, la touffeur humide des marigots, les f-ts immenses des arbres, une rivière. Au bord de la rivière, une petite bourgade assoupie, Galao, et plus loin, au coeur de la forêt, une clairière où vivent cinq Blancs et leurs équipes de travailleurs indigènes : Malaka. Cinq hommes rudes, brutaux ; des ours perdus dans la solitude d'un labeur exténuant. Bertin, leur chef, essaie de maintenir au camp un semblant de discipline, de tenue, d'échange. Mais ses jeunes compagnons, moins " civilisés ", ne songent qu'à la prime finale, à la chaleur, aux moustiques ; leurs divertissements se bornent à l'alcool dont ils abusent, et aux filles trop rares qu'ils rencontrent de temps en temps à " l'Auberge Normande " de Galao. C'est la morne existence des pionniers sans gloire.

Un soir survient au camp un garçon de dix-huit ans, débarqué d'Europe pour chasser les papillons. Blond, net, rayonnant, Antoine Fabert est comme une apparition insolite dans cette petite société virile, plus proche du bagne que du cabinet d'entomologiste. Mais la seule présence d'Antoine va révéler ces hommes à eux-mêmes.

Sans le vouloir, et avec l'émerveillement d'une découverte où les sens, voire l'érotisme, ont leur part, le jeune homme les aura peut-être changés pour la vie, à moins que son bref passage, théorème sans solution, ne s'efface dans leur mémoire et dans la sienne comme s'oublient les rêves un peu troubles.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Uniterra

de editions-du-pantheon

effet papillon

de profil-urra-2012