Les Pères et les mères sont des humains comme les autres

De
Publié par

Bianca, une petite femme de chambre que tout le monde appelle Bica - le nom d'un café portugais bien serré - a deux rêves : faire un enfant pour que sa mère Maria Teves, récemment décédée, aille au ciel, et découvrir l'identité de son père, qu'on lui a toujours cachée. Mais rien ne se passe comme prévu : Maria réapparaît, morte et pourtant fraîche comme un gardon, et l'homme que Bica a choisi comme père de son enfant se dérobe. Il est trop beau, trop riche, et beaucoup trop marié. Les péripéties qui s'ensuivent, et qui mèneront Bica jusqu'à Lisbonne, se mêlent au récit d'une enfance nomade, où sa mère l'entraînait de ville en ville au rythme de ses amours improbables...
Poétique et tendre, cette histoire à la fantaisie débridée, où la saudade ne résiste pas à l'arôme d'un bon café, possède un charme et une légèreté proches de l'univers d'Amélie Poulain. Avec ses personnages décalés, son récit rythmé et piquant, ce premier roman est un vrai plaisir de lecture.
« Merveilleux. » Nürnberger Zeitung
Publié le : mercredi 27 février 2013
Lecture(s) : 17
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226287007
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Bianca, une petite femme de chambre que tout le monde appelle Bica - le nom d'un café portugais bien serré - a deux rêves : faire un enfant pour que sa mère Maria Teves, récemment décédée, aille au ciel, et découvrir l'identité de son père, qu'on lui a toujours cachée. Mais rien ne se passe comme prévu : Maria réapparaît, morte et pourtant fraîche comme un gardon, et l'homme que Bica a choisi comme père de son enfant se dérobe. Il est trop beau, trop riche, et beaucoup trop marié. Les péripéties qui s'ensuivent, et qui mèneront Bica jusqu'à Lisbonne, se mêlent au récit d'une enfance nomade, où sa mère l'entraînait de ville en ville au rythme de ses amours improbables...
Poétique et tendre, cette histoire à la fantaisie débridée, où la saudade
ne résiste pas à l'arôme d'un bon café, possède un charme et une légèreté proches de l'univers d'Amélie Poulain. Avec ses personnages décalés, son récit rythmé et piquant, ce premier roman est un vrai plaisir de lecture.
« Merveilleux. » Nürnberger Zeitung
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant