Les petites horreurs

De
Publié par

" Le droit à la libre circulation des sexes, et donc des obsessions sexuelles, n'est pas encore inscrit dans la Constitution. Ce qui est bien dommage. Il nous faut donc avouer nos petites horreurs comme le font les enfants, la nuit, avec des rires qui s'étranglent. Mes enfants, ou plutôt mes interlocuteurs, sont un coiffeur et son client qui, sous prétexte de lire à voix haute des lettres anonymes, se jettent à la tête des histoires de viols, de meurtres, de tortures et, on n'en doute pas, d'amour. Qui menace qui ? Allez savoir. En tout cas, pour ma part, je plaide non coupable. Et d'ailleurs, même s'il m'arrive de couper les cheveux en quatre, je ne suis pas coiffeur. "J.F. Josselin.
Publié le : mercredi 4 février 1998
Lecture(s) : 13
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246804512
Nombre de pages : 136
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
" Le droit à la libre circulation des sexes, et donc des obsessions sexuelles, n'est pas encore inscrit dans la Constitution. Ce qui est bien dommage. Il nous faut donc avouer nos petites horreurs comme le font les enfants, la nuit, avec des rires qui s'étranglent. Mes enfants, ou plutôt mes interlocuteurs, sont un coiffeur et son client qui, sous prétexte de lire à voix haute des lettres anonymes, se jettent à la tête des histoires de viols, de meurtres, de tortures et, on n'en doute pas, d'amour. Qui menace qui ? Allez savoir. En tout cas, pour ma part, je plaide non coupable. Et d'ailleurs, même s'il m'arrive de couper les cheveux en quatre, je ne suis pas coiffeur. "J.F. Josselin.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi