Les yeux jaunes

De
Publié par

Qu'arrive-t-il à un couple très libre qui adopte un enfant, lorsque celui-ci se révèle comme un irréductible forcené ? C'est l'aventure que vont vivre le romancier Alexandre Dumur et sa femme en accueillant chez eux, à Rouvre, un adolescent d'une souplesse et d'une beauté rares. Louis inquiète, séduit, détruit. Très tôt sa sauvagerie et sa sensualité extrêmes confondent ses parents adoptifs, les troublent, les conduisent aux plus équivoques manoeuvres. La femme du pasteur de la paroisse succombe à son étrange pouvoir. C'est d'ailleurs le pasteur lui-même qui définira le garçon : un renard enragé. Et c'est cette rage qui se communiquera ouvertement et sournoisement aux personnages de ce livre, les poussant à l'erreur, au vice, ou ravivant leurs vieilles fureurs, de toute façon les assujettissant, les ravageant. Le Mal n'a que trop de hâte à hanter les corps et les coeurs. C'est sur le séculaire fond calviniste que se développe le drame. Dans l'univers cohérent de Jacques Chessex, la culpabilité et la violente sensualité divisent les règnes.

Publié le : mardi 6 février 1979
Lecture(s) : 32
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246072393
Nombre de pages : 272
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Qu'arrive-t-il à un couple très libre qui adopte un enfant, lorsque celui-ci se révèle comme un irréductible forcené ? C'est l'aventure que vont vivre le romancier Alexandre Dumur et sa femme en accueillant chez eux, à Rouvre, un adolescent d'une souplesse et d'une beauté rares. Louis inquiète, séduit, détruit. Très tôt sa sauvagerie et sa sensualité extrêmes confondent ses parents adoptifs, les troublent, les conduisent aux plus équivoques manoeuvres. La femme du pasteur de la paroisse succombe à son étrange pouvoir. C'est d'ailleurs le pasteur lui-même qui définira le garçon : un renard enragé. Et c'est cette rage qui se communiquera ouvertement et sournoisement aux personnages de ce livre, les poussant à l'erreur, au vice, ou ravivant leurs vieilles fureurs, de toute façon les assujettissant, les ravageant. Le Mal n'a que trop de hâte à hanter les corps et les coeurs. C'est sur le séculaire fond calviniste que se développe le drame. Dans l'univers cohérent de Jacques Chessex, la culpabilité et la violente sensualité divisent les règnes.


Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.