Ma vie de Jésus

De
Publié par

Eduardo Manet rompt avec ses livres précédents et nous offre un texte tout à fait exceptionnel, par son ambition et sa facture. Tout simplement, une « Vie de Jésus », libre et étonnante, du point de vue de Joseph. Joseph, travailleur courageux, est marié par sa famille à une jolie voisine de son village : Marie. Il cherche en vain à l'embrasser, à serrer son corps glorieux, mais elle refuse, méprisante : un ange vient de lui annoncer qu'elle était enceinte... Alors qu'elle se réclame partout d'être la mère à venir du fils de Dieu, son mari Joseph essuie les quolibets des villageois. Jésus naît, grandit. C'est le fils préféré de Joseph, qui est séduit par son aura, ses discours sybillins, et bientôt par son message religieux. Mais Jésus ne lui accordera jamais son estime : la maison du Père n'est pas la sienne... Comme Joseph accepte de faire du marché noir pour satisfaire les désirs de Marie, Jésus commence à prêcher autour de lui. Il trouve des disciples parmi les familles voisines : un petit groupe fervent de pauvres hères, qui admirent ses miracles... et se déchirent entre eux. Parmi eux : Jean, Joseph, et bien sûr Juda, qui sera le plus fidèle, à l'image de Joseph. Le « Messie », comme Jésus se fait appeler désormais est en chemin vers Jérusalem. Un chemin parsemé de passions, d'embûches, de jalousies, de paraboles. Un chemin vers la mort... et, annonce Jésus, vers sa résurrection au troisième jour... Eduardo Manet réussit un tour de force : formé par les Jésuites comme ses camarades Fidel et Raul Castro, il connaît les textes bibliques, et s'en écarte peu à peu, mais de l'intérieur. Il relit l'évangile au risque de la modernité - l'histoire d'une « secte qui a réussi ». Au final, deux cent pages vigoureuses, nettes et drôles, presque théâtrales, deux cent pages d'un pari réputé intenable. On vit aux côtés d'un père ébranlé par son fils ; avec le petit peuple de Galilée et de Samarie, matois et opprimé ; à la suite des apôtres, illuminés, fous, escrocs, sublimes, tout simplement humains : une vision profondément humaine, sceptique et joyeuse, de la vie du Christ.
Publié le : mercredi 13 avril 2005
Lecture(s) : 57
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246574392
Nombre de pages : 324
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Eduardo Manet rompt avec ses livres précédents et nous offre un texte tout à fait exceptionnel, par son ambition et sa facture. Tout simplement, une « Vie de Jésus », libre et étonnante, du point de vue de Joseph. Joseph, travailleur courageux, est marié par sa famille à une jolie voisine de son village : Marie. Il cherche en vain à l'embrasser, à serrer son corps glorieux, mais elle refuse, méprisante : un ange vient de lui annoncer qu'elle était enceinte... Alors qu'elle se réclame partout d'être la mère à venir du fils de Dieu, son mari Joseph essuie les quolibets des villageois. Jésus naît, grandit. C'est le fils préféré de Joseph, qui est séduit par son aura, ses discours sybillins, et bientôt par son message religieux. Mais Jésus ne lui accordera jamais son estime : la maison du Père n'est pas la sienne... Comme Joseph accepte de faire du marché noir pour satisfaire les désirs de Marie, Jésus commence à prêcher autour de lui. Il trouve des disciples parmi les familles voisines : un petit groupe fervent de pauvres hères, qui admirent ses miracles... et se déchirent entre eux. Parmi eux : Jean, Joseph, et bien sûr Juda, qui sera le plus fidèle, à l'image de Joseph. Le « Messie », comme Jésus se fait appeler désormais est en chemin vers Jérusalem. Un chemin parsemé de passions, d'embûches, de jalousies, de paraboles. Un chemin vers la mort... et, annonce Jésus, vers sa résurrection au troisième jour... Eduardo Manet réussit un tour de force : formé par les Jésuites comme ses camarades Fidel et Raul Castro, il connaît les textes bibliques, et s'en écarte peu à peu, mais de l'intérieur. Il relit l'évangile au risque de la modernité - l'histoire d'une « secte qui a réussi ». Au final, deux cent pages vigoureuses, nettes et drôles, presque théâtrales, deux cent pages d'un pari réputé intenable. On vit aux côtés d'un père ébranlé par son fils ; avec le petit peuple de Galilée et de Samarie, matois et opprimé ; à la suite des apôtres, illuminés, fous, escrocs, sublimes, tout simplement humains : une vision profondément humaine, sceptique et joyeuse, de la vie du Christ.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi