Mary Barton

De
Publié par

Roman traduit de l’anglais, préfacé et annoté par : Françoise du Sorbier L’essentiel de l’action se situe en 1839, sur fond de grève des ouvriers des filatures, durement éprouvés par la misère et la maladie. Mary Barton, apprentie couturière, vit seule avec son père, ouvrier des filatures et syndicaliste aux positions radicales. Courtisée à la fois par Jem Wilson, le fils de l’ami de son père, qui souhaite l’épouser, et par Harry Carson, le fils du patron des filatures, elle rejette le premier avant de découvrir les mauvaises intentions du second à son égard. Lorsque Harry Carson est abattu par balle, tout désigne Jem comme le coupable. Mary se démène pour prouver son innocence. Premier roman d’Elizabeth Gaskell, écrit en 1848, Mary Barton suscita une controverse à sa publication à cause de sa représentation sans concessions du monde des ouvriers dans une ville industrielle, Manchester. Le récit, qui tisse plusieurs fils narratifs, est aussi un « roman d’éducation » : il offre une étude très fine, et dépourvue de mièvrerie, de la confusion des sentiments chez une toute jeune fille, tout en maintenant un suspense qui entraîne le lecteur dans une course contre la montre extrêmement tendue.
Publié le : mercredi 26 février 2014
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213673301
Nombre de pages : 464
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Roman traduit de l’anglais, préfacé et annoté par : Françoise du Sorbier L’essentiel de l’action se situe en 1839, sur fond de grève des ouvriers des filatures, durement éprouvés par la misère et la maladie. Mary Barton, apprentie couturière, vit seule avec son père, ouvrier des filatures et syndicaliste aux positions radicales. Courtisée à la fois par Jem Wilson, le fils de l’ami de son père, qui souhaite l’épouser, et par Harry Carson, le fils du patron des filatures, elle rejette le premier avant de découvrir les mauvaises intentions du second à son égard. Lorsque Harry Carson est abattu par balle, tout désigne Jem comme le coupable. Mary se démène pour prouver son innocence. Premier roman d’Elizabeth Gaskell, écrit en 1848, Mary Barton suscita une controverse à sa publication à cause de sa représentation sans concessions du monde des ouvriers dans une ville industrielle, Manchester. Le récit, qui tisse plusieurs fils narratifs, est aussi un « roman d’éducation » : il offre une étude très fine, et dépourvue de mièvrerie, de la confusion des sentiments chez une toute jeune fille, tout en maintenant un suspense qui entraîne le lecteur dans une course contre la montre extrêmement tendue.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.