Mes putains sacrées

De
Publié par

Il commence ainsi : "Je m'appelle Jules, moi qui le suis si peu : les femmes me font peur; je suis une nouille : j'ai peur aussi des chiens, et les chiens qui le sentent, cherchent à me mordre, alors que les femmes, qui ne perçoivent rien de ma triste phobie, ont tendance à me violer d'une façon ou d'une autre." Jules a un léger problème : s'est-il jamais remis des trucs que lui ont fourré dans le derrière sa mère et son archaïque nounou, sous prétexe de le guérir de ses maladies d'enfant ? Jules a un problème : l'amour des femmes l'effraie plus encore que les femmes elles-même. Jules a un gros problème : plus il veut fuir les femmes, plus elles le fascinent - plus il pense les détester, moins il peut s'en passer. Jules a un énorme problème : les femmes veulent sa mort, c'est sa mort qu'il cherche à séduire en séduisant les femmes. Un livre conçu comme un billard électrique où Jules rebondit de femme en femme - toutes plus différentes les unes que les autres, mais toutes comme un mal incurable dont Jules finit par jouir.
Publié le : mercredi 4 février 2004
Lecture(s) : 32
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246661597
Nombre de pages : 336
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Il commence ainsi : "Je m'appelle Jules, moi qui le suis si peu : les femmes me font peur; je suis une nouille : j'ai peur aussi des chiens, et les chiens qui le sentent, cherchent à me mordre, alors que les femmes, qui ne perçoivent rien de ma triste phobie, ont tendance à me violer d'une façon ou d'une autre." Jules a un léger problème : s'est-il jamais remis des trucs que lui ont fourré dans le derrière sa mère et son archaïque nounou, sous prétexe de le guérir de ses maladies d'enfant ? Jules a un problème : l'amour des femmes l'effraie plus encore que les femmes elles-même. Jules a un gros problème : plus il veut fuir les femmes, plus elles le fascinent - plus il pense les détester, moins il peut s'en passer. Jules a un énorme problème : les femmes veulent sa mort, c'est sa mort qu'il cherche à séduire en séduisant les femmes. Un livre conçu comme un billard électrique où Jules rebondit de femme en femme - toutes plus différentes les unes que les autres, mais toutes comme un mal incurable dont Jules finit par jouir.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.