Meschacebé - Tome 1

De
Publié par

Lorsque Marion, jeune beauté paysanne de Basse Bretagne est enlevée, Adrien, le meilleur chouleur du village, se lance à sa recherche. Après avoir traversé l’océan et surmonté ses dangers, il débarque en Louisiane, province d’Amérique, pays des Natchez, des Chactas et des terribles guerriers chicachas, ces "Iroquois du Sud" que le gouverneur Bienville ne parvient pas à mater. Comment retrouver sa belle dans cet immense pays sans chemin, royaume de l’indomptable fleuve Mississippi, le terrible Meschacebé? Sa rencontre avec le plus formidable trappeur de Louisiane va changer sa destinée.
Publié le : dimanche 14 octobre 2012
Lecture(s) : 35
Tags :
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782748366396
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782748366396
Nombre de pages : 366
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
François Flaven
MESCHACEBÉ
Tome 1 – La traversée
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0116275.000.R.P.2011.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2011
Pour Maria
Dans les colonies nouvelles, les Espagnols commencent par bâtir une église, les Anglais une taverne et les Français un fort.
François-René, vicomte de Chateaubriand (Itinéraire de Paris à Jérusalem). Lobjet le plus important au succès dune si belle colonie serait de civiliser les naturels le plus parfaitement quil serait possible et de les incorporer aux nations dEurope quon y transportera.
Abbé Bourdeau, 1765.
Remerciements Je tiens à honorer ici la mémoire de Philippe Jacquin, mon professeur de faculté de Lyon, spécialiste des Indiens dAmérique du Nord. Sa sympathie et ses conseils étaient précieux. Je remercie Mme Valérie Joseph qui a bien voulu corriger le manuscrit à plusieurs reprises et qui a su me faire profiter de ses suggestions fort judicieuses. Je lui témoigne, ici, toute ma gratitude. Je remercie enfin M. Pierre-Noël Dingeon pour ses relectures et ses encouragements, M. Jean-Charles Feuillette qui ma soutenu quand le doute persistait, Mme Céline Naville, Mme Anne Sophie Lacroix-Partensky et M. Vincent Camus pour leur bienveillance.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant