Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Minou

De
128 pages
Minou, petit homme androgyne, à la quête de l'amour. Le vrai. Celui d'une mère qui ne le regarde plus. D'une mère, d'une pute. Minou, petit homme androgyne, prêt à tout... A tout pour elles. Elles, ses femmes. Récit d'un immeuble, d'une vie, à travers des yeux d'enfants. Des yeux d'enfants, comme les yeux d'enfants que l'on conserve en nous, et que l'on voudrait oublier en grandissant... Comme s'il était normal. Normal d'oublier. Minou, petit homme androgyne, n'a pas envie de grandir. Je n'ai pas envie de grandir. Sans avoir connu l'amour. L'amour avec mes yeux d'enfant.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Minou
D olores Maillant
Minou
MARG E S
Le Manuscr it w w w . m anuscr it . com
Le Manuscrit, 2004.É ditions 20, rue des PetitsChamps  75002 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@ manuscrit.comISBN : 2748146077 (Fichier numérique) ISBN : 2748146069 (Livre imprimé)
D O L O R E S M A I L L A N T
A mon autre. Ce moi au fond qui me bouscule l’âme.
5
6
M I N O U
D O L O R E S M A I L L A N T
1. Je suis mihomme  Mifemme. Je suis ni homme  Ni femme. Je suis l’autre. L’autre… La bête, le monstre, la chose. Celui qu’on montre du doigt. Du doigt dans la rue. Qu’on montre… Vous. Blancs becs, peaux de vache, gros culs, petits cons, pétasses, pédés, gouines… A l’extrémité. E t moi. Les yeux grands ouverts. Relevant la tête. La fierté au bout du menton. Au bout du menton qui se hisse vers le ciel. Je vous emmerde. Du haut de mon mètre soixantedouze. Je vous emmerde. Ca fait du bien. Du bien… De marcher dans la rue sans entendre… Rien. Rien que le son de mon walkman qui diffuse inlassablement M. Mathieu Chedid. Ca la rend joyeuse, la chose ! Ca lui donne envie de grimper sur les murs, et de se
7
M I N O U
laisser tomber sans penser aux conséquences. Aux conséquences… La chose n’a plus envie de penser. La chose saute du mur… E lle saute du mur et se foule le pied. J’ai mal. Mais elle saute encore. Ca la rend gaie. Ma moitié… A l’intérieur. Mon petit démon. Qui partage mon habitacle. Ma carcasse. Ca la rend gaie. D’être un enfant. Une enfant. D’être asexuée. Comme une enfant. Pendant quelques instants. Quelques instants magiques. Même si je vois la moquerie… La moquerie et la haine. Dans vos yeux. Sur vos visages. Sur vos bouches. Qui s’agitent. Je vois. Je vois juste le silence. E n pleine turbulence. E t je vous souris.
8
D O L O R E S M A I L L A N T
Ca m’amuse ! Ca m’amuse, car ce matin, Quartier Nord, en me rendant à la boulangerie du coin, j’ai croisé des putains lasses de leur nuit qui avaient meilleures mines que vous. E lles m’ont dit : -Salut Minou, c’est une sale heure pour traîner dans le quartier. Mais moi, c’est mon heure préférée. Celle où les gens de la nuit ne sont plus et les gens du jour, pas encore. Mon heure préférée… Celle où j’ai la chance de ne me coltiner vos têtes abruties. Minou adore miauler. Minou adore faire le fou. Minou est tantôt homme. Tantôt femme. Quand il veut. A cette heure, il n’y a personne pour le contredire. Mais là, devant moi… Il y a vous. E t soyez content que je vous supporte. Moi aussi, je pourrais m’énerver. C’est vrai, pourquoi pas. Moi aussi, je peux être bête et méchant. Moi aussi… Je m’approcherais de vous. E t vous frapperais fort.
9
M I N O U
Si fort que ma haine n’aurait plus aucune retenue.
10
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin