Morts pour la France, tome 2

De
Publié par

1916-1917. La Grande Guerre fait rage. John Christopher Finlay, correspondant permanent en Europe du Washington Times, qui a noué depuis son arrivée à Paris en 1913 des amitiés et des amours dans tous les milieux de la vie parisienne, va se trouver plongé dans le feu de l’enfer. Il rencontre Joffre et Pétain qui vient d’être nommé à la tête de toutes les troupes de la région fortifiée de Verdun. Empruntant à plusieurs reprises la « voie sacrée », Finlay mesure l’impressionnant mouvement de troupes et de matériel roulant vers les lignes de front. Au fil des semaines et des rumeurs, la vérité se fait jour dans sa tête : le projet du haut commandement allemand, qui voulait saigner à blanc l’armée française, a échoué, l’armée ennemie connaît la même hémorragie. En vivant des jours durant aux côtés des « poilus » dans la boue, parmi les rats et les morts, il mesure le gouffre qui sépare les décisions prises dans les états-majors et la réalité de cette guerre.

A Paris la vie continue, la fête se déploie encore, mais elle se cache derrière les portes des restaurants des grands boulevards et celles des cabarets. Le Rendez-Vous de Mme Clarisse ne désemplit pas. Ardemment épris de Rosa di Bellagio et de l’actrice Isabelle Saynac, Finlay se passionne pour les destins labyrinthiques de ces jeunes femmes : les unes ne vivent que pour la révolution, les autres font une fulgurante carrière avant de tomber, telle Mata-Hari, victimes de leur séduction.

Emporté par l’amour, la révolte, mais aussi la compréhension du patriotisme, Finlay - avec l’entrée en guerre des Etats-Unis en avril 1917- devient à son tour un combattant.

Avec Morts pour la France, Max Gallo a écrit le grand roman des années qui ont fait le XXe siècle.

Publié le : mercredi 3 septembre 2003
Lecture(s) : 33
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213641966
Nombre de pages : 408
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
1916-1917. La Grande Guerre fait rage. John Christopher Finlay, correspondant permanent en Europe du Washington Times, qui a noué depuis son arrivée à Paris en 1913 des amitiés et des amours dans tous les milieux de la vie parisienne, va se trouver plongé dans le feu de l’enfer. Il rencontre Joffre et Pétain qui vient d’être nommé à la tête de toutes les troupes de la région fortifiée de Verdun. Empruntant à plusieurs reprises la « voie sacrée », Finlay mesure l’impressionnant mouvement de troupes et de matériel roulant vers les lignes de front. Au fil des semaines et des rumeurs, la vérité se fait jour dans sa tête : le projet du haut commandement allemand, qui voulait saigner à blanc l’armée française, a échoué, l’armée ennemie connaît la même hémorragie. En vivant des jours durant aux côtés des « poilus » dans la boue, parmi les rats et les morts, il mesure le gouffre qui sépare les décisions prises dans les états-majors et la réalité de cette guerre.


A Paris la vie continue, la fête se déploie encore, mais elle se cache derrière les portes des restaurants des grands boulevards et celles des cabarets. Le Rendez-Vous de Mme Clarisse ne désemplit pas. Ardemment épris de Rosa di Bellagio et de l’actrice Isabelle Saynac, Finlay se passionne pour les destins labyrinthiques de ces jeunes femmes : les unes ne vivent que pour la révolution, les autres font une fulgurante carrière avant de tomber, telle Mata-Hari, victimes de leur séduction.

Emporté par l’amour, la révolte, mais aussi la compréhension du patriotisme, Finlay - avec l’entrée en guerre des Etats-Unis en avril 1917- devient à son tour un combattant.


Avec Morts pour la France, Max Gallo a écrit le grand roman des années qui ont fait le XXe siècle.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.