Mots de passe

De
Publié par

Auteur de nombreux romans et essais parus chez Grasset, André Brincourt a reçu en 1999 le Grand Prix de littérature de l'Académie française. Ancien rédacteur en chef des pages littéraires du Figaro, il y est actuellement éditorialiste littéraire. Le Livre : Si certains railleurs désenchantés ont pu clamer que nous vivions une époque non-poétique, voici un recueil qui les sortira de leur stupeur. Loin des poseurs hermétiques et des provocateurs surannés, le poète nous joue l'air du temps. Oeuvre de toute une vie, les poèmes d'André Brincourt ont l'ironie d'une folle sagesse, la force de l'évidence, la fraîcheur d'une langue où « l'amour se donne à boire ». Le lecteur découvrira, aux détours d'une pensée vagabonde, les Filles d'Eve endormies et les diablesses des eaux vives, peut-être même un satyre « surgi tel fripon A l'orée des rousseurs »... Il entendra le rire des pierres, la révolte des fleurs, dans un paysage intime où la Tour Eiffel côtoie la lande bretonne. Mais le poète Brincourt est avant tout un libertin vertueux, et sa poésie un jeu qui ne s'aventure pas de hasard : inutile de tirer à pile ou face, nous dit-il, car « la véritable pièce est de fausse monnaie ». En fin de recueil, figure un texte de « notes et réflexions », daté de 1944, où le jeune poète nous fait part de ses désirs et questionnements. Un témoignage saillant sur l'amour de la lettre rimée, où l'on apprendra que « toute création est une farce qu'on tente de faire au créateur ».
Publié le : mercredi 3 avril 2002
Lecture(s) : 15
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246632191
Nombre de pages : 220
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Auteur de nombreux romans et essais parus chez Grasset, André Brincourt a reçu en 1999 le Grand Prix de littérature de l'Académie française. Ancien rédacteur en chef des pages littéraires du Figaro, il y est actuellement éditorialiste littéraire. Le Livre : Si certains railleurs désenchantés ont pu clamer que nous vivions une époque non-poétique, voici un recueil qui les sortira de leur stupeur. Loin des poseurs hermétiques et des provocateurs surannés, le poète nous joue l'air du temps. Oeuvre de toute une vie, les poèmes d'André Brincourt ont l'ironie d'une folle sagesse, la force de l'évidence, la fraîcheur d'une langue où « l'amour se donne à boire ». Le lecteur découvrira, aux détours d'une pensée vagabonde, les Filles d'Eve endormies et les diablesses des eaux vives, peut-être même un satyre « surgi tel fripon A l'orée des rousseurs »... Il entendra le rire des pierres, la révolte des fleurs, dans un paysage intime où la Tour Eiffel côtoie la lande bretonne. Mais le poète Brincourt est avant tout un libertin vertueux, et sa poésie un jeu qui ne s'aventure pas de hasard : inutile de tirer à pile ou face, nous dit-il, car « la véritable pièce est de fausse monnaie ». En fin de recueil, figure un texte de « notes et réflexions », daté de 1944, où le jeune poète nous fait part de ses désirs et questionnements. Un témoignage saillant sur l'amour de la lettre rimée, où l'on apprendra que « toute création est une farce qu'on tente de faire au créateur ».
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.