Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Reset

de harmattan

Un petit roi

de bookless-editions

2
Titre
Net plus ultra
3
Titre Jean-Claude Caillette
Net plus ultra
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-8902-7 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748189025 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-8903-5 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748189032 (livre numérique)
6
.
.
8
AVANT-PROPOS
Un critique littéraire dont je ne connais pas le nom, disait en parlant de Madame de Sévigné : « La lettre intime permet d’échapper au jugement des doctes : Comme femme et comme aristocrate, la marquise se plaisait à goûter, dans la liberté des propos et le dédain des transitions, la plénitude d’une liberté que la vie de société lui mesurait ». De tout temps, le courrier, même s’il n’atteint pas cette « négligence de style », propre à la marquise, fut plus qu’une passerelle. Il fut, selon les protagonistes ; une chronique d’un temps, une expression de l’amour, un véhicule de la pensée. Des correspondances ont franchi les siècles. En voici quelques-unes, sans ordre chronologique, ni prétention exhaustive. Cette liste n’a d’autre but que d’exprimer l’extrême diversité des thèmes et des correspondants
9
Net plus ultra
Abélard et Héloïse Frédéric 2, Roi de Prusse et Voltaire. (600 lettres) Beaumarchais qui, épris d’un ‘violent caprice’, écrivit des lettres galantes à madame de Godeville. Les lettres de Salvador Dali à Picasso (qui gardait tout, mais ne répondait jamais) Louise de Villemorin, Victor Hugo, Bukowski, et j’en passe. Le second volet de ce préambule, concerne la formidable explosion des sites de rencontres qui remplacent les petites annonces : Le célèbre ‘Chasseur français’ de ce début de siècle, plus, tard, ‘Libé’ et la ‘Centrale des particuliers’, etc. Ce moyen de mise en relation instantanée a engendré une nouvelle façon de se rencontrer, briser sa solitude, pour un ‘Dial’, une soirée, une tranche de vie. Bien entendu, l’anonymat derrière lequel se cachent les correspondants, donne lieu à des abus de toutes sortes… Mais, n’est-ce pas là, une nouvelle forme de marivaudage ? Et, quand la romance se transforme en drame, Stendhal n’est pas loin ! Aujourd’hui, ce mode de rencontres, correspond bien à notre époque. Pour les consommateurs avertis que nous sommes, ils offrent le surchoix et la rapidité.
10