Ni d'Eve ni d'Adam

De
Publié par

« Stupeur et tremblements pourrait donner l'impression qu'au Japon, à l'âge adulte, j'ai seulement été la plus désastreuse des employés. Ni d'Ève ni d'Adam révélera qu'à la même époque et dans le même lieu, j'ai aussi été la fiancée d'un Tokyoïte très singulier. »
Amélie Nothomb.

« Il est comment, le nouveau Nothomb ? Très bon ! Moins railleuse, plus lumineuse, elle nous mène au sommet du mont-Fuji avec une sensibilité nouvelle. » Elle. « Peut-être le plus beau de ses romans. Parce qu'Amélie Nothomb renoue avec la veine de Stupeur et tremblements, la plus personnelle, la plus juste. Parce qu'en la lisant, on rit, on pleure, on n'a qu'une envie : partir découvrir le Japon. » Tatiana de Rosnay, Psychologies. « Comme d'habitude, vous allez vous ruer sur le nouveau roman d'Amélie Nothomb. Vous aurez raison. Tout en subtilités, exquises drôleries et cruautés culturelles. » Bernard Pivot, Le Journal du Dimanche. « Dans la droite ligne de Stupeur et tremblements. Décidément, le Japon réussit drôlement bien à Amélie ! » Stéphanie Janicot, Muze. « Je l'ai lu avec un immense plaisir. » Michel Polac, Charlie Hebdo. « Décidément très réussi. » Delphine Peras, Lire. « Amélie Nothomb retrouve la grâce de ses premiers livres. Le roman sans doute le plus intime de cette écrivain définitivement atypique. » Christine Rousseau, Le Monde. « Un roman qui devrait ravir ses fidèles et nombreux lecteurs. Et asseoir un peu plus le singulier destin de son auteur. » Geneviève Simon, La Libre Belgique. « La légèreté est un don. Amélie l'a... Le lecteur s'amuse comme devant une photographie dont elle écrirait brillamment la légende : la sienne. » Brigitte Hernandez, Le Point. « Décidément, le Japon réussit admirablement à Nothomb. » David Fontaine, Le Canard enchaîné.
Publié le : mercredi 14 janvier 2009
Lecture(s) : 13
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782226197313
Nombre de pages : 252
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
« Stupeur et tremblements pourrait donner l'impression qu'au Japon, à l'âge adulte, j'ai seulement été la plus désastreuse des employés. Ni d'Ève ni d'Adam révélera qu'à la même époque et dans le même lieu, j'ai aussi été la fiancée d'un Tokyoïte très singulier. »
Amélie Nothomb.

« Il est comment, le nouveau Nothomb ? Très bon ! Moins railleuse, plus lumineuse, elle nous mène au sommet du mont-Fuji avec une sensibilité nouvelle. » Elle. « Peut-être le plus beau de ses romans. Parce qu'Amélie Nothomb renoue avec la veine de
Stupeur et tremblements, la plus personnelle, la plus juste. Parce qu'en la lisant, on rit, on pleure, on n'a qu'une envie : partir découvrir le Japon. » Tatiana de Rosnay, Psychologies. « Comme d'habitude, vous allez vous ruer sur le nouveau roman d'Amélie Nothomb. Vous aurez raison. Tout en subtilités, exquises drôleries et cruautés culturelles. » Bernard Pivot, Le Journal du Dimanche. « Dans la droite ligne de Stupeur et tremblements. Décidément, le Japon réussit drôlement bien à Amélie ! » Stéphanie Janicot, Muze. « Je l'ai lu avec un immense plaisir. » Michel Polac, Charlie Hebdo. « Décidément très réussi. » Delphine Peras, Lire
. « Amélie Nothomb retrouve la grâce de ses premiers livres. Le roman sans doute le plus intime de cette écrivain définitivement atypique. » Christine Rousseau, Le Monde. « Un roman qui devrait ravir ses fidèles et nombreux lecteurs. Et asseoir un peu plus le singulier destin de son auteur. » Geneviève Simon, La Libre Belgique. « La légèreté est un don. Amélie l'a... Le lecteur s'amuse comme devant une photographie dont elle écrirait brillamment la légende : la sienne. » Brigitte Hernandez, Le Point. « Décidément, le Japon réussit admirablement à Nothomb. » David Fontaine, Le Canard enchaîné.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Funky Duteurtre

de le-nouvel-observateur

Le bonheur est simple

de editions-des-deux-terres

suivant