Noir dehors

De
Publié par

Une nuit étouffante d'août à New York : soudain l'obscurité. L'électricité coupée par une panne complète dont on ne sait rien, la ville qui ne dort jamais devient un dortoir sauvage dans la pagaille. C'est une nuit hors du temps où deux hommes et une femme vont lier leurs différences, sortir d'eux-mêmes, quitte à risquer, à jouer, perdre ou gagner leurs vies. Ce sont des solitudes extrêmes qui vont s'entrechoquer. Il y a d'abord Naomi, la si jolie « pute à crack » enfermée dans un bar clandestin, chancelante et affamée de curiosité, sur laquelle veille jalousement l'énigmatique Bijou. Il y a Simon Schwartz, l'avocat médiatique, claudiquant du 36ème étage de sa tour abandonnée jusqu'au bas de la ville, monarque sans couronne, salaud qui cherche sa rédemption, et la trouvera dans les bras d'une femme qu'il n'a jamais possédée, et qui lui échappe toujours. Il y a Canal l'érudit en arts martiaux, Canal ainsi baptisé depuis qu'on l'a trouvé nourisson abandonné sur le trottoir de Canal Street à Chinatown, et que l'incendie du magasin où il travaillait sans relâche, a de nouveau jeté à la rue... En monologues nerveux, en glissements progressifs vers la folie ou la rédemption, en aperçus de leurs âmes agitées, nos personnages vont s'ouvrir à la liberté dans la nuit new yorkaise, hors de leurs limites, et se réveiller différents. Valérie Tong Cuong a superbement réussi ce roman choral, « short cuts » d'une visite dans les ténèbres.
Publié le : mercredi 11 janvier 2006
Lecture(s) : 35
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246796909
Nombre de pages : 220
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Une nuit étouffante d'août à New York : soudain l'obscurité. L'électricité coupée par une panne complète dont on ne sait rien, la ville qui ne dort jamais devient un dortoir sauvage dans la pagaille. C'est une nuit hors du temps où deux hommes et une femme vont lier leurs différences, sortir d'eux-mêmes, quitte à risquer, à jouer, perdre ou gagner leurs vies. Ce sont des solitudes extrêmes qui vont s'entrechoquer. Il y a d'abord Naomi, la si jolie « pute à crack » enfermée dans un bar clandestin, chancelante et affamée de curiosité, sur laquelle veille jalousement l'énigmatique Bijou. Il y a Simon Schwartz, l'avocat médiatique, claudiquant du 36ème étage de sa tour abandonnée jusqu'au bas de la ville, monarque sans couronne, salaud qui cherche sa rédemption, et la trouvera dans les bras d'une femme qu'il n'a jamais possédée, et qui lui échappe toujours. Il y a Canal l'érudit en arts martiaux, Canal ainsi baptisé depuis qu'on l'a trouvé nourisson abandonné sur le trottoir de Canal Street à Chinatown, et que l'incendie du magasin où il travaillait sans relâche, a de nouveau jeté à la rue... En monologues nerveux, en glissements progressifs vers la folie ou la rédemption, en aperçus de leurs âmes agitées, nos personnages vont s'ouvrir à la liberté dans la nuit new yorkaise, hors de leurs limites, et se réveiller différents. Valérie Tong Cuong a superbement réussi ce roman choral, « short cuts » d'une visite dans les ténèbres.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.