//img.uscri.be/pth/cb7075afa8964744e7c4a6861af3cf63d72ce066
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Nolan et la poudre magique

De
93 pages
Quel est l'enfant qui n'a jamais voulu être heureux ? Quel est l'enfant qui n'a jamais voulu être aimé de ses parents ? Quand rien ne se passe comme on le souhaiterait, quand la vie s'obstine à ne rien vous donner, est-il absurde d'espérer que cela va changer ? Nolan n'a que six ans lorsqu'il croit avoir trouvé le moyen d'atteindre le bonheur, le vrai, celui auquel il aspire depuis toujours. Avec son vieil ours en peluche, il va alors mener une véritable lutte pour obtenir ce que la vie lui a jusqu'à présent refusé et vivre quelque chose de nouveau, d'extraordinaire. Du moins il l'espère. Mais il n'a que six ans, et à cet âge-là, l'ignorance est encore une redoutable amie…
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi



2 Titre
Nolan et la poudre
magique

3



Titre
Myriam TARABULA
Nolan et la poudre
magique

Roman
5Éditions Le Manuscrit
























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 2-7481-8738-5 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748187380 (livre imprimé)
ISBN : 2-7481-8739-3 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782748187397 (livre numérique)

6 Nolan et la poudre magique
CHAPITRE UN
Nul ne pourrait prétendre
qu’il n’a pas souffert un jour
de l’indifférence d’autrui.
Qu’il est doux d’être dans des bras tendres
Et de ne vivre qu’entouré d’amour.
Alors adieu tristesse, adieu ennui…
* * * *

Il fait nuit.
Il est tard, presque minuit. Demain, c’est la
rentrée des classes.
Un grand jour pour Nolan. Il entre en
première année de cours préparatoire.
Mais ce qui le réveille cette nuit-là, ce n’est
pas l’angoisse de la rentrée. Non, c’est autre
chose. Des voix, des chuchotements, des
ricanements. Il reconnaît la voix de son père,
mais il entend aussi celles de deux autres
hommes qui sont avec lui et qu’il ne connaît
pas. Comme tous ceux qui sont déjà venus
d’ailleurs. Nolan ne sait pas pourquoi, mais les
gens qui viennent voir son père n’arrivent
7 Nolan et la poudre magique
jamais de bonne heure. En général, il est déjà
couché, mais parfois, il n’est pas encore
endormi alors il se glisse discrètement hors de
sa chambre et se faufile dans le couloir qui
mène au salon. Et là, il voit son père discuter
avec d’autres hommes et la plupart du temps, ils
s’échangent des trucs, mais Nolan ne sait pas ce
que c’est. Après tout, il n’a que six ans, alors il y
a encore certaines choses qui lui échappent.
Pourtant, il dormait bien. Il était en plein
rêve, un rêve multicolore comme il les appelle.
Il aime beaucoup ce genre de rêve, parce qu’il
se retrouve au milieu d’une grande prairie
verdoyante et tout autour de lui vole une
multitude de papillons et d’oiseaux colorés. Des
jaunes, des verts, des rouges… Il y en a
tellement que les couleurs finissent toujours par
se mélanger devant ses yeux éblouis et lui
donnent la sensation exquise d’être enveloppé
d’un magnifique voile bariolé qui l’invite à
tourner à son tour jusqu’à en avoir le vertige.
C’est toujours tellement beau qu’il aimerait ne
jamais se réveiller et rester éternellement dans
cette prairie. Mais les voix sont allées le
chercher jusque là-bas et l’ont ramené à la
réalité. Après tout, c’est là qu’il vit, Nolan, dans
la réalité. Et puis tant pis si elle est moche sa
vie, c’est la seule qu’il a de toute façon.
Puisqu’il est réveillé, autant aller jeter un
coup d’oeil, pense-t-il. Alors, il se lève, enfile
8 Nolan et la poudre magique
ses vieilles pantoufles rouges parce que le sol
est froid, et tout doucement, ouvre la porte de
sa chambre. Le couloir est plongé dans une
semi obscurité, et les voix viennent bien du
salon. Il avance, la main glissant le long du mur
pour se guider, sans faire de bruit. Son coeur
bat à tout rompre, mais il retient sa respiration.
Il ne veut pas que son père l’entende, sinon,
c’est la raclée assurée. Mais Nolan a peur. Non
pas que son père le surprenne, il fait toujours
très attention, mais de ce qu’il va voir. Il
aimerait tellement ne pas voir ce qui se passe
dans le salon. Il n’a que six ans, mais il sait
quand quelqu’un fait une bêtise. Et son père fait
des bêtises, il en est sûr. Encore.
Soudain, Nolan perçoit un bruit de clés dans
la serrure. Quelqu’un est en train d’ouvrir la
porte, et s’il reste là, il va être découvert. Il
retourne alors en vitesse dans sa chambre et au
moment où il referme la porte derrière lui, sa
mère pénètre dans l’appartement. Il est tard,
mais elle vient juste de finir son service au self
du centre-ville. Nolan grimpe dans son lit, et se
cache sous les couvertures. Les voix sont plus
fortes. Il entend sa mère se fâcher, son père qui
hausse le ton à son tour, et puis le bruit d’une
gifle. Dans l’appartement silencieux, ça résonne,
et ce bruit lui fait mal à lui aussi. Il glisse sa tête
sous l’oreiller pour ne plus les entendre. Il
voudrait s’étouffer avec pour que tout ça
9