Nom de dieu !

De
Publié par

Nom de dieu ! est un roman décapant dans lequel la cruauté de notre société finit par avoir raison des élans les plus nobles de son héros, Baptiste. La foi de ce fervent croyant y est mise à l’épreuve par une avalanche de catastrophes qui le transformeront en prophète halluciné, réglant publiquement ses comptes avec le Créateur.

Emotion et humour sont les ressorts de ce roman qui se lit avec jubilation tout en proposant au lecteur, sous les dehors d’une comédie grinçante, une interrogation plus grave sur la condition de l’homme moderne.

 

 

Publié le : mercredi 7 mai 2014
Lecture(s) : 26
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246853688
Nombre de pages : 198
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
A la mémoire d’un frère, Claude Miller.
I
Les échos d’un joyeux bavardage au rez-de-chaussée, le tintement de la vaisselle du petit déjeuner, un éclat de rire des jumelles, tout aurait dû placer cette matinée sous les meilleurs auspices, si ses visions de la nuit n’avaient encore une fois bouleversé Baptiste. Il s’arrêta sur le seuil de la cuisine et contempla ses deux filles. Elles arboraient leurs moustaches de chocolat en se taquinant, sa femme les pressait de terminer leurs tartines et Baptiste poussa un soupir de soulagement : oubliés pour le moment, la Voix et ses sarcasmes, disparu le tapis crissant de friandises. Il chercha du regard la complicité de Constance qui, seule ombre à planer encore sur cette scène idyllique, ne lui rendit pas son sourire.
Il embrassa tendrement chaque membre de la maisonnée et descendit au garage où l’attendait le monospace familial. Sortant de son portefeuille le crucifix suspendu à sa chaîne d’or fin – un cadeau de Constance pour son anniversaire –, il l’accrocha au rétroviseur. Il le préférait au traditionnel saint Christophe, s’amusant souvent – car il savait faire preuve d’humour – à affirmer qu’en matière de sécurité routière, il valait mieux s’adresser à Dieu qu’à ses saints. Lorsque le portail automatique ouvrit ses vantaux il se retourna pour apercevoir Constance et les deux filles qui, comme à leur habitude, agitaient la main sur le perron du pavillon. Encore une fois son cœur se gonfla d’allégresse à ce spectacle, laissant loin derrière lui les épreuves de la nuit passée, etJésus que ma joie demeure, diffusé à point nommé par Radio Notre-Dame, lui ouvrit une route sereine jusqu’à l’usine Amico, où il occupait un poste important.
La circulation était dense mais le choral de Bach allégea son parcours. Il songea, en haussant les épaules, à la sottise de cette affirmation selon laquelle l’existence de Dieu devrait beaucoup à l’auteur des cantates. Son cœur saignait à l’idée que les ennemis du Créateur se fissent de plus en plus nombreux et que l’incroyance gagnât du terrain dans une société si tristement matérialiste, pendant qu’un fanatisme tout aussi inquiétant embrasait d’autres régions du monde. Abandonné, mal aimé ou récupéré, Dieu, de nos jours, était décidément bien malmené. Ces pensées amères ne l’empêchèrent cependant pas de tapoter sur le volant de son véhicule, en harmonie avec la musique céleste. Celle-ci lui permit d’afficher une superbe indifférence aux coups de klaxon et aux insultes qui émaillèrent son trajet.
DU MÊME AUTEUR
PSYCHANALYSEDELACHANSON, Les Belles Lettres-Archimbaud, 1996 ; Hachette Littératures, 2004. PASDEFUMÉESANSFREUD.Psychanalyse du fumeur, Armand Colin, 1999 ; Hachette Littératures, 2002. ÉVITEZLEDIVAN.Petit guide à l’usage de ceux qui tiennent à leurs symptômes, Hachette Littératures, 2001. LAPETITEROBEDEPAUL, Grasset, 2001. CHANTONSSOUSLAPSY, Hachette Littératures, 2002. UNSECRET, Grasset, 2004. LAMAUVAISERENCONTRE, Grasset, 2009. UNGARÇONSINGULIER, Grasset, 2011. AVECFREUDAUQUOTIDIEN,essais de psychanalyse appliquée, Grasset, 2012.
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.
©Éditions Grasset & Fasquelle, 2014.
ISBN : 978-2-246-85368-8
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.