Oeuvres tome sixième

De
Publié par

Ce sixième volume des Oeuvres d'Ismail Kadaré renferme ses quatre premiers romans, écrits entre 1959 et 1970.
Outre La Ville sans enseigne, récit composé à Moscou à l'époque où Kadaré y poursuivit ses études, et qui est publié en français pour la première fois, il s'agit du Général de l'armée morte, sa première oeuvre traduite en Occident et qui lui vaut d'être reconnu d'emblée par la critique internationale ; du Crépuscule des dieux de la steppe, récit autobiographique consacré aux années de jeunesse de l'auteur ; enfin du Monstre, roman interdit en Albanie communiste sitôt après sa publication et qui le demeura pendant un quart de siècle.
Ces quatre oeuvres, écrites au fil d'une décennie dans l'ordre où elles sont ici présentées, le furent avec une ardeur juvénile qui leur confère une coloration très particulière, en complète opposition avec celle de la littérature réaliste socialiste qui dominait à l'époque dans l'empire communiste.
Publié le : mercredi 16 septembre 1998
Lecture(s) : 60
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213660059
Nombre de pages : 782
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Ce sixième volume des Oeuvres d'Ismail Kadaré renferme ses quatre premiers romans, écrits entre 1959 et 1970.
Outre La Ville sans enseigne, récit composé à Moscou à l'époque où Kadaré y poursuivit ses études, et qui est publié en français pour la première fois, il s'agit du Général de l'armée morte, sa première oeuvre traduite en Occident et qui lui vaut d'être reconnu d'emblée par la critique internationale ; du Crépuscule des dieux de la steppe, récit autobiographique consacré aux années de jeunesse de l'auteur ; enfin du Monstre, roman interdit en Albanie communiste sitôt après sa publication et qui le demeura pendant un quart de siècle.

Ces quatre oeuvres, écrites au fil d'une décennie dans l'ordre où elles sont ici présentées, le furent avec une ardeur juvénile qui leur confère une coloration très particulière, en complète opposition avec celle de la littérature réaliste socialiste qui dominait à l'époque dans l'empire communiste.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi