Par le sang d'un prince - le duc d'Enghien

De
Publié par

Nul n'ignore l'histoire de Louis-Antoine-Henri de Bourbon, duc d'Enghien, petit-fils du grand Condé, qui oscilla entre la fidélité au roi de France et son ralliement à la Fronde des princes, fils de Louis-Joseph de Bourbon, qui, après la chute de la Bastille, fut l'un des chefs de l'émigration. Soupçonné (à tort ?) d'avoir été le commanditaire de deux complots (celui de Cadoudal et celui de Pichegru), Bonaparte le fit enlever dans la nuit du 15 au 16 mars 1804 et traduire en conseil de guerre. Le duc d'Enghien fut fusillé le 21 mars dans les fossés de Vincennes. C'est avec passion que Paul Lombard relate l'histoire du petit-fils du grand Condé. C'est en grand maître du barreau qu'il reprend une à une toutes les pièces de ce procès sommaire qui indigna l'Europe.

Publié le : mercredi 16 avril 1986
Lecture(s) : 56
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246311096
Nombre de pages : 348
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Nul n'ignore l'histoire de Louis-Antoine-Henri de Bourbon, duc d'Enghien, petit-fils du grand Condé, qui oscilla entre la fidélité au roi de France et son ralliement à la Fronde des princes, fils de Louis-Joseph de Bourbon, qui, après la chute de la Bastille, fut l'un des chefs de l'émigration. Soupçonné (à tort ?) d'avoir été le commanditaire de deux complots (celui de Cadoudal et celui de Pichegru), Bonaparte le fit enlever dans la nuit du 15 au 16 mars 1804 et traduire en conseil de guerre. Le duc d'Enghien fut fusillé le 21 mars dans les fossés de Vincennes. C'est avec passion que Paul Lombard relate l'histoire du petit-fils du grand Condé. C'est en grand maître du barreau qu'il reprend une à une toutes les pièces de ce procès sommaire qui indigna l'Europe.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.