Parle plus bas si c'est d'amour

De
Publié par

Parle plus bas, si c’est d’amour est un dictionnaire de citations tirées des pièces et des poèmes de Shakespeare. D’ « Ambition » à « Vieillesse », voici les pensées d’un des plus grands génies de la littérature mondiale sur tous les sujets de la vie humaine. Valables en 1616, ces pensées n’ont rien perdu de leur force en 2016.
Cette anthologie thématique donne ainsi un aperçu du génie universel de Shakespeare. Aucune dimension de l’existence n’échappe à son interrogation : l’amour, la mort, le pouvoir, la justice… On y trouvera jusqu’à des conseils pratiques : « Des repas troublés font de mauvaises digestions » (Comédie des erreurs) ! Les très grandes sentences du dramaturge seront là (« Être ou ne pas être, telle est la question », Hamlet), mais également des pensées plus inattendues (« Mes jours-salade sont finis », Antoine et Cléopâtre), des insultes truculentes (« Boyau à cervelle de boue ! », Henry IV) et des maximes à la sagesse profonde et modeste (« Les hommes sont des hommes, les meilleurs oublient parfois », Othello).
On y retrouva également ses personnages les plus connus, Hamlet, Othello, Lady Macbeth, et d’autres, injustement méconnus : qui se souvient de Rosaline, le premier amour de Roméo ? Ces personnages, « faits de l’étoffe dont les rêves  sont faits » (La Tempête) nous livrent une vision du monde ample, généreuse, parfois violente, toujours enthousiasmante, qui témoigne de la profondeur de vue du grand Shakespeare. N’est-ce pas lui qui affirme par la bouche du devin d’Antoine et Cléopâtre : « Dans le livre infini des secrets de la nature, je sais lire un peu » ?
L’anthologie a été réalisée par Julian Michelet, né en 1990, normalien et agrégé de Lettres classiques.
Publié le : mercredi 2 mars 2016
Lecture(s) : 8
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246861485
Nombre de pages : 144
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Couverture
001
AMBITION

Veux-tu être seigneur de tout l’univers ?

Antoine et Cléopâtre (Ménas)

Toute la substance de l’ambition n’est que l’ombre d’un rêve.

Hamlet (Guildenstern)

Des exemples, gros comme la terre, m’exhortent : témoin cette armée aux masses imposantes, conduite par un prince délicat et adolescent, dont le courage, enflé d’une ambition divine, fait la grimace à l’invisible événement, et qui expose une existence mortelle et fragile à tout ce que peuvent oser la fortune, la mort et le danger, pour une coquille d’œuf !…

Hamlet (Hamlet)

Ô jeunesse folle ! Tu aspires à la grandeur qui doit t’écraser.

Henry IV (Henry)

Sois ce que tu espères être, ou abandonne à la mort ce que tu es, comme indigne d’être conservé.

Henry VI (York)

On peut rompre un serment pour un royaume.

Henry VI (Édouard)

Cromwell, je te le recommande, repousse l’ambition. C’est par ce péché que sont tombés les anges.

Henry VIII (Cardinal Wolsey)

Tu es Glamis et Cawdor, et tu seras ce qu’on t’a promis… Mais je me défie de ta nature : elle est trop pleine du lait de la tendresse humaine pour que tu saisisses le plus court chemin. Tu veux bien être grand ; tu as de l’ambition, mais pourvu qu’elle soit sans malaise. Ce que tu veux hautement, tu le veux saintement : tu ne voudrais pas tricher, et tu voudrais bien mal gagner. Ton but, noble Glamis, te crie : « Fais cela pour m’atteindre. » Et cela, tu as plutôt peur de le faire que désir de ne pas le faire. Accours ici, que je verse mes esprits dans ton oreille, et que ma langue valeureuse chasse tout ce qui t’écarte du cercle d’or dont le destin et une puissance surnaturelle semblent avoir couronné.

Macbeth (Lady Macbeth)

La jeune ambition se fait de l’humilité une échelle, vers laquelle elle se tourne tant qu’elle monte ; mais dès qu’une fois elle atteint le sommet suprême, elle tourne le dos à l’échelle, et regarde dans les nues, dédaignant les vils degrés par lesquels elle s’est élevée.

Jules César (Brutus)
AMIS, AMITIÉ

Un ami devrait supporter les faiblesses de son ami.

Jules César (Cassius)

L’amitié est constante en toutes choses excepté dans les intérêts et les affaires d’amour.

Beaucoup de bruit pour rien (Claudio)

Sois sûr que je m’estime heureux surtout d’avoir l’âme reconnaissante envers mes bons amis.

Richard II (Bolingbroke)
AMOUR

L’Amour, dont le mois est un mai éternel…

Peines d’amour perdues (Du Maine)

L’amour qui vient trop tard est comme une grâce apportée trop lentement, qui se retourne contre son clément signataire comme un amer reproche criant : c’est un être innocent qui vient de mourir !

Tout est bien qui finit bien (Le roi de France)

Si tu ne te rappelles pas la moindre des folies auxquelles t’a poussé l’amour, tu n’as pas aimé.

Comme il vous plaira (Silvius)

La vue des amants soutient les amoureux…

Comme il vous plaira (Rosalinde)

C’est bien là le délire même de l’amour : il se frappe lui-même dans sa violence, et entraîne la volonté à des entreprises désespérées, plus souvent qu’aucune des passions qui, sous le ciel, accablent notre nature.

Hamlet (Polonius)

C’est pour l’amour de vous, belles, que nous avons perdu notre temps et fait faux bond à nos serments. Votre beauté, mesdames, nous a défigurés tous, en façonnant nos goûts à l’inverse de nos volontés. Si vous avez vu en nous tant de ridicules, c’est que l’amour est plein de caprices extravagants, espiègle comme un enfant, sautillant et frivole, engendré par le regard, et par conséquent, comme le regard, plein de formes, d’apparitions et d’images étranges, variant ses visions comme l’œil promène son regard, d’objet en objet. Si, sous ces dehors bigarrés dont l’amour fantasque nous a revêtus, nous avons, devant vos yeux célestes, compromis notre foi et notre gravité, ce sont ces yeux célestes, témoins de nos fautes, qui nous ont engagés à les commettre. Ainsi, mesdames, notre amour étant de votre fait, les écarts causés par l’amour sont également de votre fait. Traîtres envers nous-mêmes, nous n’avons été traîtres qu’afin d’être pour toujours fidèles à celles qui nous font à la fois fidèles et traîtres, c’est-à-dire à vous, mesdames ! Et cette trahison, qui est péché en elle-même, s’épure ainsi elle-même et devient vertu.

Peines d’amour perdues (Biron)

Parle plus bas, si c’est d’amour.

Beaucoup de bruit pour rien (Don Pedro)

Elle m’aimait pour les dangers que j’avais traversés, et je l’aimais pour la sympathie qu’elle y avait prise.

Othello (Othello)

L’amour est une fumée de soupirs ; dégagé, c’est une flamme qui étincelle aux yeux des amants ; comprimé, c’est une mer qu’alimentent leurs larmes. Qu’est-ce encore ? La folie la plus raisonnable, une suffocante amertume, une vivifiante douceur !…

Roméo et Juliette (Roméo)

L’amour, un délicat enfant ! Il est brutal, rude, violent ! il écorche comme l’épine.

Roméo et Juliette (Roméo)

Ce que l’amour peut faire, l’amour ose le tenter !

Roméo et Juliette (Roméo)

N’apportons pas d’entraves au mariage de nos âmes loyales. Ce n’est pas de l’amour que l’amour qui change quand il voit un changement, et qui répond toujours à un pas en arrière par un pas en arrière.

Oh ! non ! l’amour est un fanal permanent qui regarde les tempêtes sans être ébranlé par elles ; c’est l’étoile brillant pour toute barque errante, dont la valeur est inconnue de celui même qui en consulte la hauteur.

L’amour n’est pas le jouet du Temps, bien que les lèvres et les joues roses soient dans le cercle de sa faux recourbée ; l’amour ne change pas avec les heures et les semaines éphémères, mais il reste immuable jusqu’au jour du jugement.

Si ma vie dément jamais ce que je dis là, je n’ai jamais écrit, je n’ai jamais aimé.

Sonnets, 116

L’Amour est trop jeune pour savoir ce qu’est le remords.

Sonnets, 151

Mon Obéron ! quelles visions j’ai vues ! il m’a semblé que j’étais amoureuse d’un âne.

Le Songe d’une nuit d’été (Titania)

La raison de l’amour est sans raison.

Cymbeline (Arviragus)

Du même auteur chez Grasset :

Macbeth, traduit par Marcel Schwob, Les Cahiers Rouges.

Photo de couverture : © Roger Viollet

 

© Éditions Grasset & Fasquelle, 2016.

 

ISBN : 978-2-246-86148-5

ISSN : 0756-7170

 

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés pour tous pays.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.