Pas d'éclaircies prévues

De
Publié par

Voici un recueil de 9 nouvelles qui parlent de choses et d’autres, de notre univers et d’autres… Même si leur schéma diffère, à chaque fois les pistes s’embrouillent et mènent le lecteur vers un but inévitable avec un étrange sentiment de malaise. C’est que les êtres et les situations ne sont peut-être jamais tout à fait ce qu’elles ont l’air d’être , c’est qu’il y a à côté de nous des choses qui se passent et que nous ne pouvons faire autrement que d’y participer, poussés par une inexorable fatalité. Le sommeil, la nuit, l’alcool, le train, le brouillard… tout cela est rupture dans la cloison étanche entre les mondes, et notre quotidien n’attend qu’une occasion pour céder sa place à l’inattendu, au probable.
Publié le : samedi 2 juillet 2005
Lecture(s) : 42
EAN13 : 9782748147988
Nombre de pages : 137
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Pas d'éclaircies prévues
ArnoldM. Couchard
Pas d'éclaircies prévues
NO UVE LLE S
Le Manuscr it w w w . m anuscr it . com
É ditions Le Manuscrit 20, rue des PetitsChamps  75002 Paris Téléphone : 01 48 07 50 00 Télécopie : 01 48 07 50 10 www.manuscrit.com contact@ manuscrit.com Le Manuscrit, 2005É ditions ISBN : 2748147995 ISBN : 2748147987
A Marie. Mon seul regret : avoir passé tout ce temps à écrire au lieu d’être auprès d’elle…
PDA S 'I R C I E S E C L A P R E V U E S
6
AR N O L D M .CO U C H A R D
Le jour de gloire
7
PA S D'P R E V U E SI R C I E S E C L A
8
AR N O L D M .CO U C H A R D
J’ai toujours éprouvé un plaisir intellectuel à rédiger des histoires frôlées par l’étrange (j’hésite à dire le fantastique, n’ayant toujours pas cerné le sens réel du mot). Je crois tout au plus aux coïncidences et à un décalage entre la réalité objective et la perception toujours fragmentaire que nous en avons. Pour prendre un exemple grossier, imaginonsnous en rue, en pleine conversation avec un ami. Durant un
9
PDA S 'I R C I E S P R E V U E SE C L A
bref instant, nous tournons la tête pour regarder passer un fiacre (on se retourne encore sur un fiacre en 2003). Pendant ce temps, la femme de notre ami sort de la boulangerie. Il la voit et, rapidement de peur de la perdre, il traverse la rue sans nous dire au revoir. Lorsque nous ramenons notre regard à l’endroit où il se trouvait, il n’y a plus rien, plus personne Prodige ? miracle ? disparition incompréhensible ? ... Sans aucun doute, puisqu’elle échappe à notre compréhension et que les dix secondes durant lesquelles nous avons tourné la tête nous en ont, peutêtre, semblé trois ou quatre. Les événements qui se sont déroulés pendant ce court laps de temps ne relèvent pas de l’étrange. De la coïncidence et d’une perception incomplète de la réalité. De rien d’autre. E t il suffit que se synchronisent deux ou trois coïncidences pour que les esprits rêveurs se mettent à imaginer une sorte de force occulte qui agirait indépendamment des faits euxmêmes ou qui les plierait à quelque dessein inconnu. Peutêtre juste pour nous faire comprendre qu’elle existe. Je ne pourrai mieux faire comprendre ce phénomène de coïncidences ”en tiroirs” qu’à travers celles dont j’ai personnellement été témoin et qui, je dois bien l’avouer, ont tout de même éveillé en moi une certaine perplexité. Vers le milieu des années soixantedix, j’habitais Jodoigne une petite ville du Brabant wallon, à une cinquantaine de kilomètres de Bruxelles où je travaillais. J’avais décidé de me rapprocher de la capitale et je cherchais une maison. Après quelques mois, décevants, de petites annonces et de coups de fils qui arrivaient toujours trop tard, je m’étais adressé à l’agence immobilière d’une relation. Sa
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.