Perfidie

De
Publié par

Slidell, Louisiane. Candice, trente et un ans, pense que le bonheur se trouve dans sa librairie depuis que son fiancé l’a quittée. Mais quand arrive Sullyvan, ce beau brun aux allures félines, elle se prend à rêver que sa vie va changer et qu’il n’est peut-être pas comme les autres. Son bonheur va virer au cauchemar quand elle comprendra que ce n’est bien sûr pas le cas. L’absence de l’autre est parfois si dure à supporter que l’on serait prête à tout pour que cela cesse. La douleur va-t-elle pousser cette femme à commettre l’irréparable? La vengeance est-elle la solution?
Publié le : vendredi 30 mars 2012
Lecture(s) : 28
Tags :
Source : http://www.monpetitediteur.com/librairie/livre.php?isbn=9782748369670
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782748369670
Nombre de pages : 190
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Valaby
PERFIDIE
 
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0116602.000.R.P.2011.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2011
Il faut juger les sentiments par des actes plus que par des paroles.
George Sand
Rencontre
Je regarde toujours le lac en me demandant pourquoi je me sens encore si vide, si abandonnée, si seule. Après deux années je devrais men remettre ou tout du moins essayer. Ma robe de mousseline bleue ciel et mes chaussures vernies me font penser que je me laisse complètement aller. Avant cette mésaventure jétais plutôt bien habillée, très classe sans pour autant être BCBG. Il me faudrait quelquun dans ma vie, mais comment faire à nouveau confiance, cest impossible. Jhabite Slidell en Louisiane un peu plus de 25 600 habitants, un joli lac, des boutiques dantiquités et ma boutique. Je lai ouverte il y a trois ans déjà, au début je ne savais pas si la banque me suivrait, mais avec un peu de persuasion, de courage, jai obtenu un prêt et me voilà en ce lieu magique qui me transporte de bonheur dès que jouvre la porte. Je suis libraire, mais pas celles qui prennent les livres dauteurs célèbres, non, moi je prends aussi ceux qui veulent découvrir autre chose. Par exemple, jai acquis récemment une série sur le fantastique, genre loup-garou et vampire et un rayon sur « comment devenir une mère et une amante sexy » ou alors tout un pan de mur sur les romans policiers (mes préférés), dauteurs inconnus, pour la plupart cest leur premier roman et les grands magasins nen veulent pas. En ce moment je lis un roman, une jeune fille qui rencontre son prince charmant et qui se révèle être un vrai psychopathe.
7
PERFIDIE
Quelle horreur, vous imaginez une telle situation, ça ne marrivera jamais, cest un cliché, mais la lecture est passionnante. Je continue ma lecture quand je sens quelquun sasseoir à côté de moi. Je me dis quil pourrait sinstaller ailleurs, du coin de lil je vois dautres bancs de libres. Je lui jette un regard discret, plutôt bel homme, la trentaine bien passée, observant le lac avec un regard absent. Il a lair préoccupé, lesprit ailleurs, je me demande sil va bien. En général, les gens me parlent, car jai une capacité à écouter sans juger ni me mêler de lhistoire. Jécoute et je donne des conseils quand je le peux, mais cette fois je voudrais finir mon livre. Je lui tourne légèrement le dos pour quil ne madresse pas la parole, mais je nai pas cette chance.  Excusez-moi, auriez-vous lheure sil vous plaît ? Je regarde ma montre.  Treize heures trente.  Merci beaucoup,il marque un temps darrêt, quest-ce que vous lisez ? Je suis partie pour écouter ses malheurs pendant trente minutes au moins, jai de la chance, lheure douverture de mon magasin est proche. Je plie mon livre pour lui montrer la couverture. En gros caractères au milieu du livre est inscrit « psychose » et en fond on distingue le visage dun homme tordu de douleur, il regarde un instant puis me dit :  Et bien ça na pas lair très amusant.  Non en effet, cest plutôt le genre qui vous fait peur.  De quoi ça parle ?  Cest lhistoire dune femme qui rencontre un homme sur un site internet, ils sentendent très bien, mais au fil du temps on saperçoit quil a un problème dordre psychologique, voilà jen suis là.  Il faut se méfier des gens que lon ne connaît pas.
8
PERFIDIE
Il rit et je le regarde, car je ne sais pas sil plaisante ou pas.  Ne vous inquiétez pas, je ne suis pas de ce genre-là.  Cest ce quil prétend aussi. Nous rions tous les deux.  Ça fait du bien de rire, jai passé un début de mois horri-ble, jai failli mourir.  Ho je suis désolée !  Ce nest rien, je travaille dans limport-export de plantes exotiques et cest de ma faute, je nai pas mis de gants, jai été piqué par une plante, qui a commencé à mempoisonner le sang. Ensuite je me suis retrouvé aux urgences pour un bilan com-plet. Je suis tombé dans le coma pendant deux jours et ils en ont profité pour me « laver le sang ». À mon réveil javais encore de la fièvre mais jétais tiré daffaire. Et voilà drôle dhistoire nest-ce pas ?  Oui, je trouve aussi et cest assez terrible. Dun coup, je me sens un peu bête davoir voulu quil sabstienne de me parler, visiblement il en avait besoin. Votre métier vous amène à côtoyer des plantes dangereu-ses ?  Oui tout le temps, dhabitude je fais attention, mais là, comme on dit, cest un accident bête qui peut coûter cher.  Cest vrai, mais si la vie est un prix à payer, je préfère changer de métier. Il me regarde, comme si javais dit la plus grosse bêtise quil nait jamais entendue.  Jadore mon métier et cest un risque que je veux prendre.  Et où allez-vous chercher vos plantes ?  Au Mexique, les habitants sont accueillants. En négocia-tion ils sont assez durs, mais jarrive à les faire capituler de temps en temps.  Arrivez-vous toujours à vos fins ? Un petit silence sinstalle et dans son regard je lis un instinct sauvage. Jai limpression dêtre devenue une proie à ses yeux.
9
PERFIDIE
 Oui, en général. Il me détaille de la tête aux pieds et je déteste ça. Je commence à ramasser mes affaires pour partir.  Pourrais-je vous revoir ? Mon geste reste en suspens. Qua-t-il dit ? Il veut me revoir. Oh mais quelle horreur, jessaie de lui dire gentiment  Je ne pense pas, bonne journée. Je remonte le petit chemin qui contourne une partie du lac, mes bras autour de mon livre. Un vent frais memmêle les cheveux, je devrais couper cela méviterait de les avoir dans les yeux. Jentends des pas derrière moi, jespère quil ne va pas me suivre. Javance donc en me pressant, je lentends toujours, peut-être quil prend le même chemin que moi, simple coïncidence. Mais sa main se pose sur mon épaule. Je me retourne et pousse un hurlement si fort que toute la ville a dû lentendre. Mon livre tombe à terre. Je me retrouve nez à nez avec lui, brun, cheveux courts, des yeux bleus à vous couper le souffle, très sexy dans son jean et chemise blanche. Il me regarde avec un grand sourire, à ce moment-là mon cur sarrête de battre. Cest la première fois que je vois un homme me sourire ainsi à croire quil savait exactement ce que je voulais ou ce que jattendais du sexe opposé. Javais limpression quil me regardait droit dans les yeux simplement pour lire ce qui est en moi et connaitre la façon dont il pourrait me séduire. La gêne me gagne. Il a dû me prendre pour une folle hystérique, je deviens toute rouge et jattends quil me parle.  Désolé, je ne voulais pas vous faire peur.  Ce nest rien ! Que me voulez-vous ?  Je mappelle Sullyvan et, comment dire jai envie de vous connaitre un peu plus, puis-je vous inviter à dîner ?  Je ne sais pas quoi répondre.
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Jeux Malsains 2 épisode 2

de editions-sharon-kena

Robin-Ninja

de editions-edilivre

suivant