Plus fort que l'épée

De
Publié par


Retrouvez la saga des Clifton de Jeffrey Archer, " un conteur de la trempe d'Alexandre Dumas " selon The New York Times


Octobre 1964. Lors de son voyage inaugural à travers l'Atlantique, le Buckingham, premier paquebot de la compagnie maritime Barrington, est la cible de l'IRA. L'attentat a-t-il fait des victimes ? Emma Clifton, à la tête de la compagnie, doit faire face aux conséquences de la bombe.


Désormais président de la section britannique de l'organisation littéraire PEN, son mari, Harry, se lance dans une campagne pour la défense de l'écrivain russe Anatoly Babakov, emprisonné en Sibérie. Harry est déterminé à le faire libérer, au point de mettre sa vie en danger.


Giles Barrington, récemment nommé ministre de la couronne, est résolu à accéder aux plus hautes fonctions, mais ses espérances s'effondrent lorsqu'un voyage officiel à Berlin tourne à la catastrophe. Une fois de plus, sa carrière est menacée par son ennemi de toujours, Alex Fisher. Lequel des deux gagnera les prochaines élections ?



Publié le : mercredi 4 mai 2016
Lecture(s) : 16
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782365692526
Nombre de pages : 391
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
DU MÊME AUTEUR
Juste retour des choses, Les Escales, 2015 ; Le Livre de Poche, 2016 Des secrets bien gardés, Les Escales, 2014 ; Le Livre de Poche, 2015 Les Fautes de nos pères, Les Escales, 2013 ; Le Livre de Poche, 2014 Seul l’avenir le dira, Les Escales, 2012 ; Le Livre de Poche, 2013 Et là, il y a une histoire, Éditions First, 2011 Le Sentier de la gloire, Éditions First, 2010 ; Le Livre de Poche, 2011 Prix Relay du roman d’évasion Kane et Abel, Éditions First, 2010 ; Le Livre de Poche, 2012 Seul contre tous, Éditions First, 2009 ; Le Livre de Poche, 2010 Prix Polar international du Festival de Cognac
Jeffrey Archer
PLUS FORT QUE L’ÉPÉE
Chronique des Clifton
Tome V
Traduit de l’anglais
par Georges-Michel Sarotte
Titre original :Mightier than the Sword © Jeffrey Archer, 2015 Première publication par Macmillan en 2015
Édition française publiée par :
© Éditions Les Escales, un département d’Édi8, 2016
couverture : © hokus pokus créations
photo : © Will & Deni McIntyre / getty Images
12, avenue d’Italie 75013 Paris – France Courriel :contact@lesescales.fr Internet :www.lesescales.fr
ISBN : 978-2-36569-252-6
Dépôt légal : mai 2016
Couverture : Hokus Pokus Créations
« Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre, est strictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou pénales. »
Ce document numérique a été réalisé parNord Compo.
Pour Harry
« Sous le gouvernement des hommes vraiment grands la plume est plus forte que l’épée. » Edward BULWER-LYTTON (1803-1873)
PROLOGUE
Octobre 1964
Brendan ne frappa pas à la porte de la cabine. Il tourna simplement la poignée et se glissa à l’intérieur, tout en regardant derrière lui pour s’assurer que personne ne l’avait vu. Il ne tenait pas à devoir expliquer ce que faisait, à cette heure tardive, un jeune homme des seconde dans la cabine d’un vieux pair respecté. Non que quelqu’un eût émis la moindre remarque. — Est-ce qu’on risque d’être dérangés ? demanda-t-il après avoir refermé la porte. — Pas avant 7 heures du matin, et il n’y aura plus rien alors à déranger. — Bien, dit Brendan. Il s’agenouilla, déverrouilla la grosse malle, souleva le couvercle et étudia le mécanisme complexe qu’il avait mis plus d’un mois à construire. Il passa la demi-heure suivante à vérifier qu’aucun fil ne s’était détaché, que tous les cadrans étaient correctement réglés et que la minuterie démarrait dès qu’on appuyait sur l’interrupteur. Il ne se releva qu’après s’être assuré que tout était en parfait état de marche. — Tout est prêt, annonça-t-il. À quelle heure veux-tu qu’on la règle ? — À 3 heures. Et il me faut trente minutes pour enlever tout ça, ajouta le vieux pair en touchant son double menton, et gagner mon autre cabine. Brendan se pencha à nouveau au-dessus de la malle et régla la minuterie à 3 heures. — Il te suffit d’appuyer sur l’interrupteur juste avant de partir et de bien vérifier que la trotteuse fonctionne, et tu auras trente minutes. — Qu’est-ce qui pourrait clocher ? me — Rien, si les lis se trouvent toujours dans la cabine de M Clifton. Personne dans cette coursive, et probablement personne sur le pont d’en dessous, ne peut espérer survivre. Il y a près de deux kilos de dynamite enfouis dans la terre sous les fleurs. Bien plus que nécessaire, mais ainsi on peut être sûrs de toucher notre argent. — Tu as ma clé ? — Oui. Cabine 706. Tu trouveras ton nouveau passeport et ton billet sous l’oreiller. — Devrais-je me soucier d’autre chose ? — Non. Avant de quitter la cabine, assure-toi seulement que l’aiguille des secondes bouge bien. Doherty sourit.
— On se revoit à Belfast !
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

La Mémoire des embruns

de les-escales-editions

L'Ile des oubliés

de les-escales-editions

Pyramide

de les-escales-editions

suivant