//img.uscri.be/pth/e4839d2a5d54649b3de315fd1edceeb1c2643e82
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Pour amuser les coccinelles

De
312 pages

Les Paulain et leurs deux enfants font partie des Parisiens privilégiés qui passent chaque fin de semaine dans leur résidence secondaire. Ecartelés entre leur appartement et leur maison, ils décident de quitter la ville pour s’installer à la campagne. Ils découvrent très vite qu’une maison a ses exigences et que la vie rurale n’est pas ce qu’ils imaginaient.

Depuis vingt ans, plus de deux millions de personnes ont quitté la ville, dont près de cinq cent mille en 1999. L’extension du TGV et l’instauration des trente-cinq heures hebdomadaires de travail ne sont pas étrangères à ce phénomène de société qui semble être le nouveau défi des campagnes. Car, si l’arrivée massive des citadins stimule l’économie, elle perturbe aussi la vie rurale.


Maurice Denuzière nous livre ici un roman tendre et gai, chronique d’une déception acceptée avec le sourire et surmontée grâce à une inaltérable joie de vivre. Un conte de fées moderne, en quelque sorte.

Voir plus Voir moins
Les Paulain et leurs deux enfants font partie des Parisiens privilégiés qui passent chaque fin de semaine dans leur résidence secondaire. Ecartelés entre leur appartement et leur maison, ils décident de quitter la ville pour s’installer à la campagne. Ils découvrent très vite qu’une maison a ses exigences et que la vie rurale n’est pas ce qu’ils imaginaient.

Depuis vingt ans, plus de deux millions de personnes ont quitté la ville, dont près de cinq cent mille en 1999. L’extension du TGV et l’instauration des trente-cinq heures hebdomadaires de travail ne sont pas étrangères à ce phénomène de société qui semble être le nouveau défi des campagnes. Car, si l’arrivée massive des citadins stimule l’économie, elle perturbe aussi la vie rurale.


Maurice Denuzière nous livre ici un roman tendre et gai, chronique d’une déception acceptée avec le sourire et surmontée grâce à une inaltérable joie de vivre. Un conte de fées moderne, en quelque sorte.