Pourquoi Pas

De
Publié par

Gisèle, le fer de lance de l'occupation de Texaco, Jean, Pierre et Luc sont les quatre piliers de la lutte contre la fermeture de leur entreprise Texaco qui délocalise à l'étranger. Grâce à une opportunité, Gisèle a l'idée brillante de créer une société coopérative ouvrière de production. « On peut se passer des patrons, mais pas de notre dignité, de notre boulot » avait lancé Jean. Cette coopérative s'appellera « Pourquoi Pas », ce sera une imprimerie, et elle sera un défi contre la tentative qui essaie d'assommer tous les individus qui conservent l'espoir dans une société qui ne soit pas basée sur la concurrence, l'individualisme et le profit. Dans ce livre, nous suivons la vie de cette coopérative et de ses acteurs pendant une journée.
Publié le : mardi 1 décembre 2009
Lecture(s) : 83
EAN13 : 9782304024289
Nombre de pages : 247
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
2
Titre
Pourquoi Pas
3
Titre Edmond Michon
Pourquoi Pas
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit 2009 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-02428-9 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304024289 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-02429-6 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304024296 (livre numérique)
6
.
Tirons courage de notre désespoir même. Sénèque L’avenir est à ceux qui ne sont pas désabusés. Georges Sorel
.
8
Pourquoi Pas
I
La façade est encore éclairée, mais déjà, il fait jour.Pourquoi pas ?C’est tracé en gros caractères sur la façade. On a pris soin d’écrire en noir, en caractères d’imprimerie, chacune des lettres. Et puis, le point d’interrogation, et aussi le point d’exclamation, sont beaux et tout rouges.Pourquoi pas ? !Le gardien bénévole de l’imprimerie, c’est au tour de Patrick cette semaine, n’a pas encore ouvert la grille. Il n’est pas 8 heures 45, l’heure de l’embauche.Chez Germain, ça bouge déjà. Les premiers ouvriers sont entrés boire leur café. Ça s’interpelle, ça rit, c’est vivant quoi.La grille a été peinte aux couleurs de l’arc en ciel, pour que tout le monde croie ou se dise, qu’en entrant ici, en franchissant cette limite, on entre en quelque sorte au paradis. Et puis, pas seulement, cette entreprise, est le symbole d’une lutte universelle, celle de salariés contre leur pa-
9
Pourquoi Pas
tron, celle d’ouvriers et d’ouvrières qui veulent vivre, travailler et ne pas se faire licenciés, c’est-à-dire jetés comme des mouchoirs usagés.Alors, pourquoi pas une peinture aux tons de l’arc en ciel ?Ici, c’est un endroit nouveau, vraiment diffé-rent. Un endroit où le mot travail n’a ni le même sens qu’ailleurs, ni le même vécu.Pourquoi Pas est une imprimerie coopéra-tive, créée de toute pièce par des ouvriers et des ouvrières mis à la porte, mais, et c’est leur chance, largement soutenus.Pourquoi Pas appartient aux salariés et est commandée par eux-mêmes.Alors, quand on embauche le matin, ce n’est pas comme si on allait « au chagrin », à un tra-vail que l’on fait à contre cœur, juste pour la paye, ou bien un boulot crevant physiquement ou stressant moralement parce que la compéti-tivité est le maître mot.Non, ici, quand on se lève pour se rendre à l’entreprise, on va chez soi, vers sa seconde maison, rendre visite à la dernière petite de la famille. On la bichonne, on la gâte, on y fait at-tention. On assure son éducation, on pense à son avenir.Le mot travail a un sens particulier. Ce mot signifie victoire, victoire contre le patronat, vic-toire contre la mondialisation. Ces deux der-
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.