Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 7,90 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

2
Que l’Histoire continue
3
4
Aric Sktropsi
Que l’Histoire continue
Roman
5 Éditions Le Manuscrit
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-7862-9 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748178623 (livre imprimé) ISBN : 2-7481-7863-7 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748178630 (livre numérique)
6
.
.
8
Que l’Histoire continue
1
Stéphane partit ce soir là, comme à son habitude, vers vingt et une heures pour se rendre à son lieu de travail. La soirée était tiède, un temps de saison pour la mi-septembre. Il fallut à Stéphane environ une demi-heure pour arriver à l’hôpital et prendre son poste. Cela faisait deux ans qu’il travaillait à la surveillance et à la maintenance du matériel informatique de l’établissement. Stéphane n’était pas son véritable prénom. Ses parents l’avaient baptisé Etienne. Pendant la classe de CE2 ou CM1 l’instituteur avait dit aux enfants que les habitants de Saint-Étienne se nommaient : Stéphanois. Les camarades d’Etienne avaient trouvé amusant de le surnommer Stéf. Depuis, plus personne ne l’appelait Etienne. Ce fut Corinne qui, trouvant ce diminutif absurde, avait décidé de revenir au véritable prénom et tout naturellement transforma Stéf en Stéphane. Stéf, Stéphane, Etienne était totalement indifférent à tout cela et changea encore une fois de prénom, sans la moindre contestation.
9
Que l’Histoire continue
Ce travail de nuit lui permettait de voir le moins de monde possible. Il ne l’aimait pas, pas plus que tout autre travail qu’il aurait pu trouver, mais il avait une famille à nourrir. Stéphane aurait voulu être en train d’aider les personnes en difficultés, être à l’autre bout du monde avec une ONG pour soulager la misère de quelques africains ou afghans, il voulait que sa vie ait un sens. Mais voilà, un peu moins de dix ans plus tôt, avec ses camarades de classe, ils avaient fêté leurs réussites au bac. Au cours de la soirée, l’alcool aidant, des couples s’étaient formés. Certains avaient été jusqu’à utiliser les chambres de l’étage. Sous la pression de ses copains Stéphane avait fait de même. C’était la première fois qu’il avait couché avec une fille et n’était pas très au courant des choses du sexe. Corinne vivait aussi sa première expérience. L’étreinte avait été brutale, rien qui donne une quelconque envie de revivre ça. Les jours suivants Corinne et Stéphane s’étaient revus, ils avaient même vaincu leurs timidités et refait l’amour ensemble. Cette fois avec moins de maladresse, avec presque de la passion. Les vacances les avaient séparés, l’un en Provence l’autre en Bretagne. Ils se téléphonaient souvent trois ou quatre fois par jour. Stéphane avait bien cherché à draguer d’autres filles, mais avait été lamentable. A leur retour de vacances, ils s’étaient revus. Le couple
10