Quelques corps parmi les morts

De
Publié par

Je ne déteste pas les enterrements mais j’ai peur des cadavres. Ils me révulsent. J’avais déjà atteint la cinquantaine quand j’ai été confronté pour la première fois à ce redouté face-à-face. J’allais visiter un ami à l’hôpital. Je pensais le trouver mal en point, mais vivant. Il venait de mourir : je ne pouvais plus me dérober.
J’ignore d’où vient cette aversion. Mon père est mort trop tôt pour que j’en aie gardé le moindre souvenir. Est-ce parce qu’à mes yeux mon père n’a en somme jamais eu de corps que j’ai tant de répulsion pour les dépouilles des autres ?

S’il a d’abord cherché des avantages à son état d’orphelin, comme celui d’être épargné par la peur de perdre ses parents, Michel Richard s’aperçoit avec le temps qu’il s’agissait évidemment d’un subterfuge. Alors, il tâche de se faire à l’idée que tout son rapport avec la mort, et par conséquent avec la vie, s’articule autour d’une place vide.

Publié le : mercredi 27 février 2013
Lecture(s) : 10
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213676449
Nombre de pages : 96
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Je ne déteste pas les enterrements mais j’ai peur des cadavres. Ils me révulsent. J’avais déjà atteint la cinquantaine quand j’ai été confronté pour la première fois à ce redouté face-à-face. J’allais visiter un ami à l’hôpital. Je pensais le trouver mal en point, mais vivant. Il venait de mourir : je ne pouvais plus me dérober.
J’ignore d’où vient cette aversion. Mon père est mort trop tôt pour que j’en aie gardé le moindre souvenir. Est-ce parce qu’à mes yeux mon père n’a en somme jamais eu de corps que j’ai tant de répulsion pour les dépouilles des autres ?

S’il a d’abord cherché des avantages à son état d’orphelin, comme celui d’être épargné par la peur de perdre ses parents, Michel Richard s’aperçoit avec le temps qu’il s’agissait évidemment d’un subterfuge. Alors, il tâche de se faire à l’idée que tout son rapport avec la mort, et par conséquent avec la vie, s’articule autour d’une place vide.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Ceci est mon corps

de le-nouvel-observateur

Memoria

de city-edition

Tue-moi

de editions-duffaud-gaillard