Rhapsodie cubaine

De
Publié par

En 1959, Edelmiro Sargats, inquiet de la révolution castriste, émigre à Miami, emmenant sa femme Magdalena et son jeune fils Julian. Julian, qui va être le narrateur de cette histoire, poursuit ses études à Harvard et revient à Miami, pour y retrouver sa mère, alcoolique et droguée, ainsi que son père qui donne des dîners pour les émigrés cubains. Au cours d'un meeting anticastriste, il rencontre Emma Alvarez, fille d'un commandant emprisonné à La Havane par Castro. Il l'épousera. Les destins croisés des deux familles Sargats et Alvarez forment la trame du roman. Parmi ces personnages pittoresques, on a la surprise de découvrir un travesti. C'est que l'exil de tous ces Cubains à Miami, pendant ces dizaines d'années, jusqu'en 1995, perturbe leur esprit et leur coeur. Les victimes, les dupes, les chimériques et les traîtres se côtoient, vivant moins d'espoirs que d'illusions.
Publié le : mercredi 4 septembre 1996
Lecture(s) : 43
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246533696
Nombre de pages : 338
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
En 1959, Edelmiro Sargats, inquiet de la révolution castriste, émigre à Miami, emmenant sa femme Magdalena et son jeune fils Julian. Julian, qui va être le narrateur de cette histoire, poursuit ses études à Harvard et revient à Miami, pour y retrouver sa mère, alcoolique et droguée, ainsi que son père qui donne des dîners pour les émigrés cubains. Au cours d'un meeting anticastriste, il rencontre Emma Alvarez, fille d'un commandant emprisonné à La Havane par Castro. Il l'épousera. Les destins croisés des deux familles Sargats et Alvarez forment la trame du roman. Parmi ces personnages pittoresques, on a la surprise de découvrir un travesti. C'est que l'exil de tous ces Cubains à Miami, pendant ces dizaines d'années, jusqu'en 1995, perturbe leur esprit et leur coeur. Les victimes, les dupes, les chimériques et les traîtres se côtoient, vivant moins d'espoirs que d'illusions.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi