Rue de la côte-chaude

De
Publié par

Quand la rue de la Côte-Chaude résonne du fracas de « la guimbarde » et du rire des gamins qui la précipitent dans la pente, une vie insouciante et heureuse semble s’y être installée pour toujours. C’est oublier la crise !
En ce début des années trente, elle frappe le bassin minier de la Loire. Pourtant Waldeck, un jeune polonais déraciné et solitaire, débarqué d’un train de nuit, réussit à se faire embaucher comme boutefeu, un des métiers les plus dangereux de la mine. 
Commence alors pour lui, entre la solidarité du fond et la chaleur du petit monde haut en couleur de la rue de la Côte-Chaude, un lent réapprentissage du bonheur. Qui de Lucile, troublante intellectuelle, ou de Virginie, la mère de Clément, jeune veuve douce et sensuelle, pourra lui faire oublier un passé tragique ?

Au fil d’une reconstitution pleine d’authenticité de la vie dans le pays minier stéphanois au temps du Front populaire, Philippe Lemaire trace le portrait émouvant et profondément actuel d’un homme, gueule noire au regard clair, en quête d’une terre d’accueil.

Publié le : mercredi 11 mai 2011
Lecture(s) : 36
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782702150115
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Quand la rue de la Côte-Chaude résonne du fracas de « la guimbarde » et du rire des gamins qui la précipitent dans la pente, une vie insouciante et heureuse semble s’y être installée pour toujours. C’est oublier la crise !
En ce début des années trente, elle frappe le bassin minier de la Loire. Pourtant Waldeck, un jeune polonais déraciné et solitaire, débarqué d’un train de nuit, réussit à se faire embaucher comme boutefeu, un des métiers les plus dangereux de la mine. 
Commence alors pour lui, entre la solidarité du fond et la chaleur du petit monde haut en couleur de la rue de la Côte-Chaude, un lent réapprentissage du bonheur. Qui de Lucile, troublante intellectuelle, ou de Virginie, la mère de Clément, jeune veuve douce et sensuelle, pourra lui faire oublier un passé tragique ?
Au fil d’une reconstitution pleine d’authenticité de la vie dans le pays minier stéphanois au temps du Front populaire, Philippe Lemaire trace le portrait émouvant et profondément actuel d’un homme, gueule noire au regard clair, en quête d’une terre d’accueil.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant