//img.uscri.be/pth/921b241ff5a8cc413cd083a241e778fb5c40b884
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 7,90 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Saint-Pierre des Passions

De
206 pages
Les derniers jours de Saint-Pierre de la Martinique. Quand la vie bascule de l'allégresse à l'horreur. Fin avril 1902, Saint-Pierre de la Martinique agonise mais ne le sait pas , insouciante, gaie et passionnée, la ville prépare des élections législatives et ignore effrontément la Montagne Pelée, le volcan qui gronde au-dessus de ses toits. L'inquiétude est là, pourtant, dans le regard de Yaya, partagée entre l'envie de fuir la cité assaillie par les cendres et le désir de rester auprès de son amoureux, Sonson, enfermé dans le cachot de la prison municipale. L'auteur est né en Martinique. Il y passe sa jeunesse avant de s'établir à Paris où il réalise des court-métrages et travaille en tant qu'assistant-réalisateur, avant de poursuivre sa carrière à la télévision.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2
Titre
Saint-Pierre des Passions
3
Titre Jean-Rodolphe Crépinior
Saint-Pierre des Passions
Roman
5 Éditions Le Manuscrit Paris
DU MÊME AUTEUR
Retour, roman, Le Manuscrit, 2007. Poèmes du désespoir, poésie, Le Manuscrit, 2007. © Éditions Le Manuscrit, 2010 www.manuscrit.com ISBN : 978-2-304-01794-6 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782304017946 (livre imprimé) ISBN : 978-2-304-01795-3 (livre numérique) ISBN 13 : 9782304017953 (livre numérique)
6
PARTIEI FERVEUR AMOUREUSE À LOMBREDE LA MONTAGNEPELÉE
St-Pierre des Passions
1
La ville apparut au détour du chemin, par-delà un énorme bouquet de bambous. Le ciel et la mer, la mer et le ciel formaient un éblouissement de lumière bleue. Scintillement de vaguelettes, jaillissement de nuages immaculés, et, dans cet écrin, des tuiles rousses 1 par milliers, dans leur enclos de mornes . La cathédrale, et ses deux tours, veillait sur le troupeau tandis que, là-haut derrière, sous son 2 éternel bakoua de nuées blanches, la Montagne Pelée dormait.Bel avril s’achevait et Saint-Pierre resplendissait au soleil du matin. Du haut du morne d’Orange, Yaya s’arrêta longuement, avec délice, pour la contempler. Une brise tiède jouait avec la robe légère de la jeune fille, soulignant une silhouette gracile et émouvante.Yaya. Ainsi l’appelait-on. doute parce que ça lui allait
Pourquoi ? Sans bien, que c’était
1 Petite montagne arrondie, isolée au milieu d’une plaine d’érosion. 2  Chapeau fabriqué à partir des fibres de la plante du même nom.
9
Jean-Rodolphe Crépinior
plus court que Madiana et tout aussi tendre. Madiana, c’est trois syllabes caressantes, une caresse faite prénom. Trois syllabes de miel pour une fille de sucre d’orge. Trois syllabes-sirop que Sonson lui susurrait à l’oreille. Elle entendait encore sa voix, câline en trois syllabes. Yaya lui semblait une bien trop brève tendresse.Sonson. Que pouvait-il bien faire en cet instant ? Sans doute se saoulait-il de son petit quadrillage de ciel bleu. Bientôt, dans trois jours exactement, il serait libre. La brise d’avril parcourut le cœur de Yaya. La jeune fille reprit sa marche sur le sentier de terre qui descendait vers Saint-Pierre. En équilibre sur la tête, elle portait un panier-caraïbe rempli de fruits et de légumes du jardin de sa tante Camille.La tante, bien que malade, l’avait comblée encore un peu plus que d’habitude de sa générosité débordante. Chaque fois que Yaya lui rendait visite dans sa maisonnette en bois, entre Morne-Vert et Carbet, elle s’en revenait chargée d’ignames, choux, avocats et fruits-à-3 pain . C’était la règle ; elle n’y échappait pas.Cette fois-ci, Madiana était restée deux jours à soigner sa vieille tante à coups de tisanes et d’infusions que celle-ci lui dictait elle-même. De quoi souffrait-elle ? Sûrement d’avoir trop vécu, sans ménager sa peine. Elle avait maintenant
3 Fruits de l’arbre à pain, un cousin du jacquier.
10