Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 16,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Séraphin

De
496 pages
À la fin de l’été 1889, une chaleur écrasante dessèche les Pays d’en Haut. Les colons qui aspirent à s’y enraciner ont du pain sur la planche et, très souvent, peu de ressources pour y arriver. Dans le Rang Croche d’une petite paroisse de la région, on entend parfois un homme vitupérer sa femme. « Ménage pis parle pas ! », l’admoneste-t-il, lorsqu’elle trouve l’audace de redemander de la mélasse pour agrémenter ses galettes de sarrasin. Cet homme, Séraphin Poudrier, n’a d’autre intérêt à cœur que le sort de ses compatriotes : en effet, de leur endettement dépend sa fortune. Agent des Terres du gouvernement et prêteur sur gages avaricieux, Séraphin offre aux villageois un bref répit de leurs obligations de paiement en échange de redevances différées qui les saignent à blanc. Du généreux mais fantasque Alexis Labranche au « Gros Docteur » Cyprien, qui s’expose dangereusement à travers de sulfureux échanges épistolaires avec la douce Angélique Pothier, personne n’est à l’abri des taux exorbitants exigés par l’avare.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Extrait de la publication
Extrait de la publication
Du mme auTeur
SÈâî îûŝÈ, Les 400 coups, 2010.
CôÉŝ É â MôâgÉ û PèÉ BôûgôÉûx, nouvelles, Le Bulletin des agriculteurs, 1941-1970.
LÉŝ PâÉŝ É VâôÉ, périodique, 1936-1942.
PÈçîŝîôŝ ŝû « U ôÉ É ŝô ÈçÈ », Éditions du Vieux Chêne, 1936.
LÉ DÈŝÉÉû É âûÉŝ Èçîŝ É â ÉÉ, Éditions du Vieux Chêne, 1934.
U ôÉ É ŝô ÈçÈ, Éditions du Totem, 1933.
OÉŝ É çâÉûŝ. RÉgâŝ ŝû â îÈâûÉ çââîÉÉ,essai, Éditions Albert Lévesque, 1933.
LÉ SÉçÉ É LîÉg, Éditions de la Porte d’or, 1928.
LÉŝ Vîvâŝ É Éŝ âûÉŝ, Librairie Ducharme, 1922.
Séraphin Nouvelles Histoires des Pays d’eN Haut
Extrait de la publication
Projet dirigé par Martine Podesto, directrice des éditions Adjoint éditorial : Éric St-Pierre Conception graphique : Nathalie Caron Mise en pages : Studio C1C4 Révision linguistique : Rosaire Fontaine, Philippe Paré-Moreau et Myriam de Repentigny Illustration : © Albert Chartier, 1951, tous droits réservés Conversion au format ePub: Studio C1C4
Québec Amérique e 329, rue de la Commune Ouest, 3 étage Montréal (Québec) Canada H2Y 2E1 Téléphone : 514 499-3000, télécopieur : 514 499-3010
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada pour nos activités d’édition.
Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Les Éditions Québec Amérique bénéficient du programme de subvention globale du Conseil des Arts du Canada. Elles tiennent également à remercier la SODEC pour son appui financier.
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada Grignon, Claude-Henri, 1894-1976 Séraphin : Nouvelles histoires des pays d’en haut (Tous continents) Publié antérieurement dans la revue Bonnes soirées à partir de 1954. L’ouvrage complet comprendra 3 volumes. Sommaire : t. 1. Le grand roman canadien. ISBN 978-2-7644-2510-7 (vol. 1) (Version imprimée) ISBN 978-2-7644-1194-0 (PDF) ISBN 978-2-7644-1195-7 (ePub) I. Titre. II. Titre : Le grand roman canadien. III. Collection : Tous continents. PS8513.R68S47 2013 C843’.52 C2013-940944-0 PS9513.R68S47 2013 e Dépôt légal : 3 trimestre 2013 Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada
Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés
© Éditions Québec Amérique inc., 2013. quebec-amerique.com
Claude-Henri grignon PRéfàcE DE PIERRE gRIGNON
Séraphin Nouvelles Histoires des Pays d’eN Haut
tome 1
TexTe inédiT
Extrait de la publication
Extrait de la publication
PRÉFACE par PIerre GrIgNON
UNe uVre OrIgINale
Nous publions, plus de soixante ans après sa parution dans l’édi-tion canadienne du magazine européenBôÉŝ SôîÈÉŝ,le texte intégral duSÈâîde Claude-Henri Grignon. L’écrivain publia cette œuvre originale sous forme de feuilleton au tout début des années 1950. Nous sommes alors, notons-le bien, avantLÉŝBÉÉŝ HîŝôîÉŝ Éŝ âyŝ ’É âûà la télévision, qui entreront en ondes en septembre 1956 avec l’immense succès que l’on sait. Le feuilleton n’est pas un art mineur dans la littérature, tant en France qu’ailleurs dans le monde. Le feuilleton, grâce au très large lectorat qu’il assurait dans les grands journaux, fit souvent davantage pour la célébrité, et la richesse, des grands écrivains que ne le permettaient les éditeurs de livres de l’époque aux ventes ridiculement limitées. Plusieurs feuilletons auront été de vastes succès populaires dans des revues et des journaux avant de cons-tituer de grands classiques et d’être édités sous forme de livres.
Extrait de la publication
10
Claude-HenriGrignonavaitlâgetrèsrespectabledesoixante-deux ans quand il signa son premier contrat de télé-vision à Radio-Canada. C’est d’ailleurs le surcroît de travail que lui imposait ce nouveau défi qui l’amena à mettre un terme à l’écriture duSÈâîdesBôÉŝ SôîÈÉŝ.Détail important que celui-là, car ceSÈâîest bien une œuvre en soi, annoncia-trice à plusieurs égards desBÉÉŝ HîŝôîÉŝ Éŝ âyŝ ’É âû. Elle nous instruit sur le cheminement de l’écrivain vers ce qui donnera une ampleur jusque-là insoupçonnée à son univers dramatique et qui s’imposera comme une émission phare de notre télévision nationale, émission bien vivante encore de nos jours. Situer les très beaux textes duSÈâîdans l’abondante production littéraire de son auteur est essentiel à notre bonne compréhension. Ainsi certains personnages de premier ordre desBÉÉŝ HîŝôîÉŝn’appartiennent-ils pas encore à l’action dra-matique comme telle de l’œuvre, quoique de nombreuses réfé-rences historiques leur assurent une présence presque constante. C’est le cas en particulier du Curé Labelle et d’Arthur Buies. Les Français diraient qu’ils sontÉ ÈŝÉvÉ É â RÈûîûÉà titre de futurs personnages « bien vivants » dans l’univers romanesque de Grignon. La différence la plus notable que l’on puisse éta-blir entreU ôÉ É ŝô ÈçÈ,à la radio depuis 1939, etLÉŝ BÉÉŝ HîŝôîÉŝde la télévision, à compter de 1956, repose sur-tout sur la très forte présence du Curé Labelle. La toute première scène de la série télé s’ouvre d’ailleurs dans le bureau de Labelle à Saint-Jérôme.Etcenestpasparhasard.Claude-HenriGrignonattendait ce moment depuis très longtemps.Le 29 septembre 1935, vingt et un ans presque jour pour jour avantLÉŝ BÉÉŝ HîŝôîÉŝ Éŝ âyŝ ’É âû, Grignon, sous son pseudonyme de Valdombre, écrivait à son maître Olivar Asselin :
« je ne croupirai pas dans un fonctionnarisme bébête qui m’empêcherait d’écrire l’histoire roman‑ cée du curé labelle et tout le roman social de nos mœurs si pures à l’époque de la colonisation dans le fin nord. » Extrait de la publication