Simone

De
Publié par

Il y a des jours, j'ai l'impression que ce bon dieu d'été n'en finira jamais. Il se traîne pire qu'un môme qu'on mène chez le dentiste. Pour pas changer je suis à la porte de chez moi. Normal, ma mère est encore en séance. Simone, la maigrichonne, je me suis dit, t'es encore bonne pour le palier et t'as même pas un foutu illustré... Paris, dans les années cinquante. La petite Simone promène son enfance dans les rues, entre Pigalle et Blanche. Son père violoniste, est trop occupé à séduire les filles du faubourg tandis que sa mère, voyante, se console et se noie dans sa boule de cristal. Heureusement, il y a Loretta et ses copines qui vendent leurs charmes, Vassili l'artiste russe et Kurt, le nain italien de la foire de Rochechouart. Et puis les Algériennes ou encore les soldats américains à peine démobilisés qui égayent le quartier...
Mais à s'inventer sans cesse une nouvelle famille, sort-on jamais de l'âge tendre ? Simone aimerait tant ressembler à Isabelle, sa camarade fortunée des cours de danse ! Quitte à provoquer quiproquos et mélodrames. De chagrins enfantins en révoltes contre le sort, d'épisodes cocasses en aventures émouvantes, Simone nous invite, avec bonheur, à partager quelques moments d'innocence.
Un récit fort et généreux dans la meilleure tradition française.

Christine Haydar a grandi à Pigalle. Elle signe ici son premier roman.
Publié le : mercredi 3 mars 1999
Lecture(s) : 8
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782709640558
Nombre de pages : 379
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Il y a des jours, j'ai l'impression que ce bon dieu d'été n'en finira jamais. Il se traîne pire qu'un môme qu'on mène chez le dentiste. Pour pas changer je suis à la porte de chez moi. Normal, ma mère est encore en séance. Simone, la maigrichonne, je me suis dit, t'es encore bonne pour le palier et t'as même pas un foutu illustré... Paris, dans les années cinquante. La petite Simone promène son enfance dans les rues, entre Pigalle et Blanche. Son père violoniste, est trop occupé à séduire les filles du faubourg tandis que sa mère, voyante, se console et se noie dans sa boule de cristal. Heureusement, il y a Loretta et ses copines qui vendent leurs charmes, Vassili l'artiste russe et Kurt, le nain italien de la foire de Rochechouart. Et puis les Algériennes ou encore les soldats américains à peine démobilisés qui égayent le quartier...
Mais à s'inventer sans cesse une nouvelle famille, sort-on jamais de l'âge tendre ? Simone aimerait tant ressembler à Isabelle, sa camarade fortunée des cours de danse ! Quitte à provoquer quiproquos et mélodrames. De chagrins enfantins en révoltes contre le sort, d'épisodes cocasses en aventures émouvantes, Simone nous invite, avec bonheur, à partager quelques moments d'innocence.
Un récit fort et généreux dans la meilleure tradition française.

Christine Haydar a grandi à Pigalle. Elle signe ici son premier roman.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Un amour de poney

de dominique-et-compagnie

suivant