Sommeil de personne

De
Publié par

Vendredi 20 avril.
(...) Quant à la tombe de Rilke, elle est creusée un peu à l?écart de la plupart des autres, contre le mur de l?église, du côté de la vallée, du parapet de la terrasse et du vide. On y voit gravés ces trois vers : Rose, oh reiner Widerspruch Lust / Niemandes Schlaf zu sein unter soviel / Lidern ? Rose, ô pure contradiction de n?être, sous tant de paupières, le sommeil de personne.

Ou bien Personne ? Quoi qu?il en soit, dans ce sommeil-là nous n?en finissons pas d?errer comme des ombres ? la preuve. Celan lui-même a bien dû nous y précéder, ne serait-ce que pour un adieu ; et pour cueillir au bord de ce caveau, est-ce qu?on ne le jurerait pas, sa Niemandsrose ?

Gelobt seist du, Niemand.
Dir zulieb wollen
Wir blühn.


Béni sois-tu, Personne ! Au demeurant, toute cette éminence est exquise, entre les tombes ; et d?autant plus bucolique que le regard, du côté de la montagne, peut gagner directement les alpages et le rocher, leur solitude, leur rudesse, leur éloignement altier du cours des choses.

Publié le : mercredi 10 mars 2004
Lecture(s) : 16
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213648972
Nombre de pages : 594
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Vendredi 20 avril.
(...) Quant à la tombe de Rilke, elle est creusée un peu à l?écart de la plupart des autres, contre le mur de l?église, du côté de la vallée, du parapet de la terrasse et du vide. On y voit gravés ces trois vers : Rose, oh reiner Widerspruch Lust / Niemandes Schlaf zu sein unter soviel / Lidern ? Rose, ô pure contradiction de n?être, sous tant de paupières, le sommeil de personne.

Ou bien Personne ? Quoi qu?il en soit, dans ce sommeil-là nous n?en finissons pas d?errer comme des ombres ? la preuve. Celan lui-même a bien dû nous y précéder, ne serait-ce que pour un adieu ; et pour cueillir au bord de ce caveau, est-ce qu?on ne le jurerait pas, sa Niemandsrose
?

Gelobt seist du, Niemand.
Dir zulieb wollen
Wir blühn.


Béni sois-tu, Personne ! Au demeurant, toute cette éminence est exquise, entre les tombes ; et d?autant plus bucolique que le regard, du côté de la montagne, peut gagner directement les alpages et le rocher, leur solitude, leur rudesse, leur éloignement altier du cours des choses.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi