Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Tous les conspirateurs

De
220 pages
Roman traduit de l'anglais par Léo Dilé Après avoir réédité, en 2010, Un homme au singulier à l'occasion de la sortie du film de Tom Ford, les éditions Fayard ont entrepris de rééditer les dix romans les plus importants du grand écrivain anglais naturalisé américain Christopher Isherwood, dont les traductions françaises étaient épuisées. Ces parutions auront lieu de janvier 2012 à fin 2014, à raison de trois ou quatre ouvrages par an. Tous les conspirateurs est le premier roman d'Isherwood, écrit en 1926 et publié en Angleterre 1928, alors que l'écrivain n'avait que vingt et un ans. Dans son introduction à la première édition américaine (1958), l'auteur expliquait : "Tous les conspirateurs est le récit d'un engagement mineur dans ce que Shelley appelait "la grande guerre entre les vieux et les jeunes"." Le thème en est la tragédie intérieure d'un fils unique trop choyé par sa mère restée veuve. Stylistiquement, il s'apparente au découpage d'un film. Sont déjà présents dans ce premier roman l'aller et retour, très significatifs de toute son œuvre, entre ses expériences de la vie et le parti de romancier-metteur en scène qu'il en tire.
Voir plus Voir moins
Roman traduit de l'anglais par Léo Dilé Après avoir réédité, en 2010, Un homme au singulier à l'occasion de la sortie du film de Tom Ford, les éditions Fayard ont entrepris de rééditer les dix romans les plus importants du grand écrivain anglais naturalisé américain Christopher Isherwood, dont les traductions françaises étaient épuisées. Ces parutions auront lieu de janvier 2012 à fin 2014, à raison de trois ou quatre ouvrages par an. Tous les conspirateurs est le premier roman d'Isherwood, écrit en 1926 et publié en Angleterre 1928, alors que l'écrivain n'avait que vingt et un ans. Dans son introduction à la première édition américaine (1958), l'auteur expliquait : "Tous les conspirateurs est le récit d'un engagement mineur dans ce que Shelley appelait "la grande guerre entre les vieux et les jeunes"." Le thème en est la tragédie intérieure d'un fils unique trop choyé par sa mère restée veuve. Stylistiquement, il s'apparente au découpage d'un film. Sont déjà présents dans ce premier roman l'aller et retour, très significatifs de toute son œuvre, entre ses expériences de la vie et le parti de romancier-metteur en scène qu'il en tire.