Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 7,45 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

Kaveena

de philippe-rey

Crime et châtiment

de romans-ys

La pierre m'a parlé

de harmattan

2
Titre
Tout me réussit cette année
3
DU MÊME AUTEURAUXÉDITIONSLEMANUSCRIT
Ma langue à couper, roman, 2005. Kenza et la fée Morjane, conte, 2005.
Tout me réussit cette année
Jed Elkenz
Tout me réussit cette année
Nouvelles
Éditions Le Manuscrit
5
© Éditions Le Manuscrit, 2007 www.manuscrit.com ISBN : 2-7481-8058-5 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748180589 (livre numérique) ISBN : 2-7481-8059-3 (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748180596 (livre imprimé)
6
.
7
.
.
8
Zahra
NUIT SURJÉRUSALEM
Paola, ce matin là, arriva en retard. Ce qui ne changeait rien à ses habitudes. Elle jeta son sac sur la table de travail encombrée de magazines politique et littéraire. Des copies de correspondances électroniques traînaient sous le clavier de l’ordinateur. Sur l’écran, des pense-bête, messages d’un mot, d’une ligne ou deux, rapidement griffonnés sur des bouts de papier jaune adhésifs, lui rappelaient, tel des sommations, des rendez-vous auxquels elle devait impérativement se rendre ou un numéro de téléphone à rappeler. Les mains sur les hanches, son ventre collé au dossier de la chaise plaquée contre le bureau, Paola contempla ces post-it. Elle les décolla un après l’autre, les lut, les froissa et les jeta dans la corbeille à papiers. Voilà. C’était réglé. Elle parut étonnée de voir , sur sa table de travail, des mémorandum, études et autres notes, qu’elle devait classer depuis des lustres. De bonne foi. Peut-être même se demandait-
9
Tout me réussit cette année
elle si, en son absence, une main malveillante ne les avait sortis de leur dossier, voir même récupérés de la corbeille à papiers, pour les éparpiller sous son nez histoire de la mettre en rogne. Paola évalua le temps nécessaire pour mettre de l’ordre dans cette paperasse. Découragée, elle poussa un sonore “bo”, tira son siège et s’y laissa choir. Elle alluma son ordinateur. Le temps du chargement des programmes, elle se tourna vers moi qui occupais un bureau un peu en retrait, sur la rangée de droite. Elle m’adressa un sourire, toujours le même, en serrant ses lèvres épaisses, ce qui avait pour effet de relever ses pommettes, rétrécissant ainsi ses yeux noirs brillant de malice. – Bonjour toi. J’ai un cadeau. Elle empoigna son sac, sans ménagement, farfouilla dedans, en retira un paquet bleu noué d’un ruban doré. Elle le prit des deux mains et vint me le remettre. La première fois que je la voyais manipuler un objet avec respect – Ouvres ! dit-elle. Elle me tourna le dos et reprit sa place d’où elle garda un oeil sur moi. Je défis le noeud. Son premier roman : « Nuit sur Jérusalem ». – Il y a une dédicace. Je lus, sur la page de garde :
10