Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 5,49 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Traque fatale
Du même auteur aux Éditions J’ai lu
Piège fatal Nº 8274
Poursuite fatale Nº 8497
Silence mortel Nº 10204
Regards mortels Nº 10430
Terreur mortelle Nº 10608
ALLISON BRENNAN
Traque fatale
Traduit de l’anglais (États-Unis) par Maud Godoc
Vous souhaitez être informé en avantpremière de nos programmes, nos coups de cœur ou encore de l’actualité de notre siteJ’ai lu pour elle?
Abonnezvous à notreNewsletteren vous connectant surwww.jailu.com
Retrouveznous également sur Facebook pour avoir des informations exclusives : www.facebook/jailu.pourelle
Titre original THE HUNT Éditeur original Published by Ballantine Books, An imprint of the Random House Publishing Group, A division of Random House, Inc., New York
Allison Brennan, 2006. Pour la traduction française Éditions J’ai lu, 2007.
À Dan
Remerciements
Je tiens tout d’abord à remercier chaleureusement mon éditrice, Charlotte Hensher, qui non seulement m’a convaincue du potentiel de cette intrigue, mais aussi sou-tenue dans mon cheminement jusqu’au dénouement. Merci aussi à Kevin Brennan, biologiste spécialisé dans la faune sauvage au Département californien de la pêche et de la chasse, pour ses précieuses informations sur les faucons pèlerins. Toute ma gratitude une fois encore à Wally Lind, de Crime Scene Writers, pour sa connaissance approfondie des procédures d’investigation criminelle. Outre sa compréhension pour mes horaires de travail bizarres, mon mari Dan a eu aussi la gentillesse de m’expliquer le fonctionnement d’un moteur à explosion et comment encrasser le carburateur. Merci à toi. Un autre Dan, ancien étudiant de l’université du Mon-tana, à Bozeman, m’a permis de me faire une image vivante du comté de Gallatin grâce à ses souvenirs et à des photos. Et aussi un grand merci à mes premières lectrices, Kathia, Michele, Jan, Amy et Sharon ; mes correctrices, Karin et Edie ; et, bien entendu, à mes enfants qui commencent à ne plus apprécier les pizzas autant qu’avant.