Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 6,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : PDF

avec DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Un Certain Lucas

de gallimard-jeunesse

Chair molle

de zewyang

Du même publieur

Julio Cortázar Un certain Lucas
              
Julio Cortázar
Un certain Lucas
Traduit de lespagnol (Argentine) par Laure Bataillon
Gallimard
Titre original :          
© Julio Cortázar, 1979. © Éditions Gallimard, 1989, pour la traduction française.
Fils dun consul argentin en Belgique, Julio Cortázar est né en 1914 à Bruxelles mais a passé son enfance et son adoles cence à Buenos Aires, en Argentine. Ses premiers écrits sont dans la tradition de Jorge Luis Borges, même si le fantastique y est plus inquiétant, comme dansBestiaire, publié en 1951. Exilé pour des raisons politiques, il sinstalle à Paris. Enseignant, puis traducteur à lUnesco, il a vécu plus de trente ans en France, pays dont il a pris finalement la nationalité. Son talent de conteur fait de lui un maître de la nouvelle : en 1956, paraît le recueilFin dun jeu, puis en 1958Les armes secrètes, et en 1966 Tous les feux le feu. Entre rêve et réel, Cortázar expérimente des combinatoires narratives.Marelle, en 1963, est construit selon les règles de ce jeu. En 1974, il reçoit le prix Médicis pour son roman,Livre de Manuel. Il prend part au combat politique en signant de nombreux articles sur le Salvador et le Nicaragua. Il est mort à Paris le 12 février 1984.
Propos de mes Parents : Pauvre Léopold ! Maman : Cœur trop impressionnableTout petit, Léopold était déjà singu lier. Ses jeux nétaient pas naturels. À la mort du voisin Jacquelin, tombé dun prunier, il a fallu prendre des précautions, Léopold grimpait dans les branches les plus mignonnes de larbre fatalÀ douze années, il circulait impru demment sur les terrasses et donnait tout son bien. Il recueillait les insectes morts dans le jardin et les alignait dans les boîtes de coquillages ornées de glaces intérieures. Il écrivait sur des papiers : Petit scarabéemort. Mante religieusemorte. Papillonmort. MouchemorteIl accrochait des banderoles aux
arbres du jardin. Et lon voyait les papiers blancs se balancer au moindre souffle du vent sur les parterres de fleurs. Papa disait : Étudiant inégalCœur aventureux, tumultueux et faible. Incompris de ses principaux cama rades et de Messieurs les Maîtres. Marqué du destin. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Papa et Maman : Pauvre Léopold !              La nuit du RoseHôtel
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin