Un détour par Eden (Harlequin Prélud')

De
Publié par

Un détour par Eden, Melinda Curtis

Pendant cinq longues années, Cole a attendu Missy, espérant qu'elle choisirait de le rejoindre plutôt que de continuer à vivre avec un mari qu'elle n'aimait pas. Mais Missy n'est jamais venue... Qu'est-elle devenue ? Est-elle heureuse, sans lui et malgré tout ? Déterminé à obtenir les réponses dont il a désespérément besoin pour faire une croix sur le passé, Cole décide de revenir quelques jours à Eden, la ville de sa merveilleuse idylle avec Missy autrefois. Mais dès son arrivée, il pressent que ce séjour, loin d'être un simple détour par Eden, va bouleverser toute son existence. Car Rachel, la sœur de Missy, lui annonce que celle-ci est morte à cause de lui, tout en refusant farouchement de lui révéler les circonstances de ce drame intime. Surtout, il découvre, par hasard, dans la poche d'un blouson oublié chez lui par Rachel, la photo d'une petite fille blonde aux airs familiers...

Publié le : jeudi 1 février 2007
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782280262118
Nombre de pages : 352
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Prologue
Cole Hudson ne serait jamais amoureux d’elle.
Cette vérité frappa Rachel Quinlan avec une telle intensité que la jeune fille en eut une sensation de nausée.
Oh certes, Cole l’aimait bien. Il l’avait invitée à dîner et emmenée au cinéma, une fois ou deux. Il irait peut-être même jusqu’à dire qu’il l’aimait. Mais il était clair que cet homme n’était pas amoureux d’elle. Pas comme lorsqu’on envisage d’épouser quelqu’un, par exemple.
Les yeux brouillés de larmes, Rachel leva son regard du pick-up de Cole, dont le moteur avait eu le temps de refroidir, pour contempler le ciel bleu azur que l’aube faisait apparaître au-dessus du village d’Eden, dans le Wyoming. Un ciel qui laissait augurer une superbe journée d’octobre. Idéale pour un mariage… Un mariage qui n’était pas le sien.
Cole avait seulement quatre ans de plus qu’elle, mais il la traitait comme un bébé. Il y avait pourtant trois ans qu’elle portait un soutien-gorge ! Il ne s’en était même pas aperçu. Pourtant, il la prenait dans ses bras chaque fois qu’il la voyait et la faisait tournoyer dans les airs, avec ce rire grave qui la touchait au plus profond d’elle-même.
Rachel soupira. Le problème était que Cole Hudson ne l’aimait pas comme un homme aime une femme. Il ne l’aimerait jamais ainsi.
Son cœur appartenait à Missy. Sa sœur aînée.
Ce n’était pas nouveau. Mais à ce moment précis, alors que Rachel avait les yeux fixés sur le pick-up de Cole, le jour même du mariage de Missy, cette idée lui fit l’effet d’une gifle.
Missy avait raison : elle n’était qu’une idiote. Une rêveuse, qui passait son temps la tête dans les nuages, à échafauder des scénarios miracle qui ne se réaliseraient jamais.
Très attachée au ranch, Missy ne comprenait pas pourquoi Rachel rêvait de quitter la maison. Sa sœur aînée refusait même de quitter Sweetwater County. Depuis que leur mère était partie, Missy n’avait jamais pris l’avion. La seule chose qu’elle désirait, disait-elle, était de créer un foyer agréable pour Rachel et leur père. Et c’était bien grâce à Missy que Rachel pouvait continuer de rêver. La jeune fille avait passé son brevet de pilote, aidé son père à remonter le moteur de son C119 et prenait un plaisir fou à fendre les airs.
Elle se sentait déloyale d’éprouver des sentiments aussi forts pour un homme que Missy avait aimé autrefois. Mais Missy avait laissé Cole partir. Ce qui après tout, lui laissait le champ libre à elle…
A condition que Missy et Cole ne soient plus amoureux. Or, ce semblait encore être le cas.
Les yeux toujours rivés sur le pick-up garé devant la chambre numéro vingt-deux du Motel Shady Lady, aux abords d’Eden, Rachel fut écrasée par le sentiment que Cole ne pourrait jamais l’aimer.
Mais qui donc se trouvait dans cette chambre de motel avec lui ?
Rachel frissonna dans l’air glacé du matin et croisa frileusement les bras.
Dans moins de quatre heures, Missy deviendrait l’épouse de Lyle Whitehall. Le mariage devait être célébré dans la chapelle de Main Street.
Lyle était le fils du maire de Eden, un homme à la moralité douteuse, qui était aussi le président de la banque locale, laquelle avait accordé un crédit au ranch de la famille Quinlan. Outre le ranch, leur père, Brian Quinlan, possédait également une entreprise de transport aérien, mais il n’était pas un génie en affaires. Lyle et son père le savaient.
L’affection que Lyle portait à Missy était… bizarre. Ce n’était pas ce que Rachel aurait appelé de l’amour. Elle frissonna encore une fois, mais pour une raison différente.
Si Missy… si Missy épousait Lyle aujourd’hui, les ennuis de la famille Quinlan disparaîtraient. Rachel ignorait totalement ce qu’il adviendrait d’eux si Missy ne convolait pas à 11 heures du matin, comme prévu. Pourtant, ce mariage ne promettait pas d’être très réjouissant.
*  *  *
Rachel avait deviné que les choses allaient mal tourner quand elle avait vu Missy s’échapper de la petite fête organisée par ses amies d’enfance pour se précipiter dans le pick-up de Cole, qui attendait un peu plus bas dans la rue. Rachel avait été la seule à s’en apercevoir, à voir la chevelure blonde de sa sœur disparaître dans l’obscurité. Les autres jeunes femmes étaient trop grises pour remarquer quoi que ce soit. C’était elle qui avait ramené le pick-up de Missy à la maison, en priant pour que le vieux Shérif Tucker ne la voie pas derrière le volant puisqu’elle ne possédait pas le permis.
Après avoir passé toute une nuit sans fermer l’œil, attendant en vain le retour de Missy, Rachel était remontée dans le pick-up et avait regagné la ville à l’aube. Pour découvrir exactement ce qu’elle redoutait. Le pick-up de Cole garé devant le motel.
Le mariage aurait-il lieu ?
Pourquoi Cole venait-il tout compliquer ?
Rachel allait tout perdre. Ses rêves et sa maison. En proie à une colère soudaine, elle alla à la porte et frappa.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Un diamant

de mochir

Kallio

de editions-de-la-remanence