Un été d'orages

De
Publié par

Une femme parle très simplement, sur un ton de confidence... Sandra, qui ne s'est jamais remise d'un amour perdu, vient d'épouser Daniel, sympathique notaire d'âge déjà mûr, dont elle n'est pas amoureuse mais c'est un bon compagnon. Elle quitte Paris pour le suivre dans une jolie vieille maison de Provence où il exerce son métier de notaire et vit avec des enfants d'un premier mariage. Le drame ne viendra pas des infidélités du charmant Daniel. Cette infidélité ne paraît pas grave à Sandra mais bouleverse une de ses belles-filles, Yanou, adolescente dont elle a gagné l'amitié. Yanou, révoltée par l'attitude de sa belle-mère, fait une fugue sans issue. Les orages se précipitent jusqu'à l'issue dramatique. Un roman où la romancière dénonce la faiblesse désabusée des adultes, l'intransigeance de la jeunesse, la difficulté de communiquer.
Publié le : mardi 14 mars 1978
Lecture(s) : 11
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782246794165
Nombre de pages : 184
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Une femme parle très simplement, sur un ton de confidence... Sandra, qui ne s'est jamais remise d'un amour perdu, vient d'épouser Daniel, sympathique notaire d'âge déjà mûr, dont elle n'est pas amoureuse mais c'est un bon compagnon. Elle quitte Paris pour le suivre dans une jolie vieille maison de Provence où il exerce son métier de notaire et vit avec des enfants d'un premier mariage. Le drame ne viendra pas des infidélités du charmant Daniel. Cette infidélité ne paraît pas grave à Sandra mais bouleverse une de ses belles-filles, Yanou, adolescente dont elle a gagné l'amitié. Yanou, révoltée par l'attitude de sa belle-mère, fait une fugue sans issue. Les orages se précipitent jusqu'à l'issue dramatique. Un roman où la romancière dénonce la faiblesse désabusée des adultes, l'intransigeance de la jeunesse, la difficulté de communiquer.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Ouvrez le Vann

de le-nouvel-observateur