Un long moment de silence

De
Publié par

2012. À la fin de l’émission où il est invité pour son livre sur la Tuerie du Caire, un attentat qui a fait quarante victimes dont son père en 1954, Stanislas Kervyn reçoit un coup de téléphone qui bouleverse tout ce qu’il croyait savoir.
1948. Nathan Katz, un jeune Juif rescapé des camps, arrive à New York pour essayer de reconstruire sa vie. Il est rapidement repéré par le Chat, une organisation prête à exploiter sa colère et sa haine.
Quel secret unit les destins de ces deux hommes que tout semble séparer ?
 
Prix Landerneau-Polar 2013
Prix du Boulevard de l’Imaginaire 2013
Prix Polars Pourpres 2013
 
Un thriller très haut de gamme, parfaitement écrit et construit, toujours palpitant de bout en bout. J’ai adoré, je n’ai pas pu lever le nez de ce livre !
Bernard Poirette, C’est à lire, RTL
Publié le : mardi 20 mai 2014
Lecture(s) : 10
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072497285
Nombre de pages : 512
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Paul Colize Un long moment de silence
Thriller
policier
F O L I O
P O L I C I E R
Paul Colize
Un long moment de silence
Gallimard
© SL Publications, 2013.
Paul Colize est né en 1953 et vit près de Bruxelles. Il a reçu le prix SaintMaur en pochePolar 2013 pourBack up(Folio o Policier n 685), le prix LanderneauPolar 2013 et le prix du Boulevard de lImaginaire 2013 pourUn long moment de silence.
Prologue
La sonnerie du téléphone retentit. Ses pas résonnent dans le couloir. Elle entre dans la pièce, me sourit, décroche. Un homme lui parle. Je perçois quelques syllabes dont je ne saisis pas le sens. La voix est grave. Elle écoute. Le silence sinstalle. Je lève les yeux. Elle me dévisage avec une expression que je ne lui connais pas. Elle prononce un mot.Non.Un mot quelle répétera comme un écho mourant. Elle sadosse contre le mur, me fixe avec des yeux qui me font peur. Lhomme a raccroché. Elle seffondre lentement. Le combiné quitte ses mains, entame un mouvement de balancier dans le vide. Elle est assise par terre, figée. Je ne sais que faire. Un sentiment étrange menvahit. Jai envie de pleu rer, de me soustraire à lémotion indéfinissable qui me submerge. Impuissant, je détourne les yeux et continue à empiler mes cubes de bois.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Tombéza

de stock

Zones sensibles

de editions-toucan

Molécules

de gallimard-jeunesse

Réparer les vivants

de gallimard-jeunesse

suivant