Une histoire d'amour radioactive

De
Publié par

Cette nuit, ils ne font pas l'amour. Cette nuit, ils ne se défoncent pas. Plancher, sur le lit, les draps trempés. Il grelotte, il suffoque. Le thermomètre indique quarante de fièvre. Javier veille son ami. Passe la main sur son visage, le calme lorsqu'il s'agite trop, porte les verres d'eau, maintient le gant de toilette imbibé d'eau froide sur son front, caresse sa chevelure, sa nuque, lui raconte un tas d'histoires sans intérêt pour l'apaiser, le serre dans ses bras, embrasse sa joue en feu, l'aide à ingurgiter aspirine sur aspirine.
Le jeune homme ne semble pas vraiment réagir. Les seules fois où il se lève, c'est pour se précipiter aux toilettes et vomir. Il refuse que le capitaine l'y accompagne, tire la chasse avant de sortir et revient se coucher illico.
Javier est tenté un moment de l'emmener aux urgences, mais son amant l'en dissuade. Demain, il ira voir quelqu'un, promis. En attendant, il veut juste se reposer. S'il te plaît, mon amour.
Publié le : lundi 9 décembre 2013
Lecture(s) : 6
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782072524851
Nombre de pages : 307
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
F O L I O
P O L I C I E R
Antoine Chainas
Une histoire damour radioactive
Gallimard
© Éditions Gallimard, 2010.
Né en 1971, Antoine Chainas a longtemps fréquenté les plateaux de cinéma, les stations de radio, les salles de rédaction, les morgues, les scènes de concert, les commissariats de quartier, les maisons de repos et les centres dessais militaires. Il est lauteur très remarqué de plusieurs romans parus à la Série Noire, dontAnaisthêsia, qui a reçu le prix Quais du Polar20 Minutes 2010.
Empty gunracks tonight Is the night of the kill Un vent âpre assèche son puits Et fait un désert De son monde Familier et fini Une colère lente roule sans bruit Sur la Principale Nord Le fusil brûle encore R I C H A R D D E S J A R D I N S
Je mourrai dun cancer de la colonne vertébrale Ça sera par un soir horrible Clair, chaud, parfumé, sensuel Je mourrai dun pourrissement De certaines cellules peu connues B O R I S V I A N, Je voudrais pas crever
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

2084. La fin du monde

de editions-gallimard

Le nouveau nom

de editions-gallimard

La sœur

de editions-gallimard

suivant