//img.uscri.be/pth/f4ed39fe1c2d4f49c506cb2f20e9b8698f319fc0
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 9,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Une histoire de la littérature française

De
546 pages
Une Histoire de la littérature française a paru pour la première fois en 1943. Kléber Haedens venait d'avoir trente ans. Chroniqueur littéraire (et sportif) dans la presse repliée à Lyon pour cause d'Occupation allemande, il se lance, téméraire et cavalcadant, dans la rédaction d'une histoire de littérature française. « Une », pas « la ». Une histoire selon son goût. Plein de connaissances et de passion, il chemine à sa façon dans les grandes allées louis-quatorziennes de notre littérature. A sa façon, c'est-à-dire librement. Sans préjugés favorables ou défavorables, il aborde les grands et moins grands auteurs et leurs oeuvres, de manière familière et amicale, sans jamais rien de professoral. Un régal de culture et de gaîté. Le livre a été révisé et enrichi par Kléber Haedens. C'est la dernière édition, de 1970, que nous en publions, préfacée par Michel Déon.
Voir plus Voir moins
Une Histoire de la littérature française a paru pour la première fois en 1943. Kléber Haedens venait d'avoir trente ans. Chroniqueur littéraire (et sportif) dans la presse repliée à Lyon pour cause d'Occupation allemande, il se lance, téméraire et cavalcadant, dans la rédaction d'une histoire de littérature française. « Une », pas « la ». Une histoire selon son goût. Plein de connaissances et de passion, il chemine à sa façon dans les grandes allées louis-quatorziennes de notre littérature. A sa façon, c'est-à-dire librement. Sans préjugés favorables ou défavorables, il aborde les grands et moins grands auteurs et leurs oeuvres, de manière familière et amicale, sans jamais rien de professoral. Un régal de culture et de gaîté. Le livre a été révisé et enrichi par Kléber Haedens. C'est la dernière édition, de 1970, que nous en publions, préfacée par Michel Déon.