Une histoire qui fait du bruit

De
Publié par

Diane Allard a tout pour être comblée. Journaliste vedette à la télévision, elle présente le 20 heures et une émission d’investigation. Mère d’une ado et d’un garçon autiste, elle a bataillé pour les élever seule, sans son premier amour, reporter de guerre mort lors d’un accident en Irak. Mais Diane a trouvé en Henri, son second mari, le réconfort chaleureux d’un haut fonctionnaire, issu des meilleures familles, qui sait l’aimer et lui offrir la vie dont elle a toujours rêvé. A plus de 50 ans et à force de travail et d’obstination, elle a réussi sa carrière et sa vie de famille. Et si tout cela était trop beau ? Et si elle n’était pas vraiment à sa place, comme le rabâche sa comtesse de belle-mère ? Car Diane va tout faire dérailler. Elle décide de consacrer une de ses émissions à l’attitude de la SNCF et des cheminots pendant la Seconde Guerre mondiale. Sur le plateau, les historiens font voler en éclats le mythe des cheminots unanimement résistants et indiquent clairement que des gestes isolés de résistance ne peuvent occulter la responsabilité globale de la SNCF, ne peuvent faire oublier ces milliers de trains de la déportation qui sont toujours partis à l’heure. La polémique qui fait aussitôt rage prend Diane de court et la dépasse : menacée de mort, mise à pied, la journaliste se trouve seule et incomprise. Et c’est son équilibre et sa vie, amoureuse, familiale, amicale, qui valsent. Diane Allard doit affronter une nouvelle épreuve, et non des moindres : rester fidèle à elle-même et se remettre sur les rails du bonheur…
Publié le : mercredi 11 mai 2011
Lecture(s) : 64
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782213665665
Nombre de pages : 264
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Diane Allard a tout pour être comblée. Journaliste vedette à la télévision, elle présente le 20 heures et une émission d’investigation. Mère d’une ado et d’un garçon autiste, elle a bataillé pour les élever seule, sans son premier amour, reporter de guerre mort lors d’un accident en Irak. Mais Diane a trouvé en Henri, son second mari, le réconfort chaleureux d’un haut fonctionnaire, issu des meilleures familles, qui sait l’aimer et lui offrir la vie dont elle a toujours rêvé. A plus de 50 ans et à force de travail et d’obstination, elle a réussi sa carrière et sa vie de famille. Et si tout cela était trop beau ? Et si elle n’était pas vraiment à sa place, comme le rabâche sa comtesse de belle-mère ? Car Diane va tout faire dérailler. Elle décide de consacrer une de ses émissions à l’attitude de la SNCF et des cheminots pendant la Seconde Guerre mondiale. Sur le plateau, les historiens font voler en éclats le mythe des cheminots unanimement résistants et indiquent clairement que des gestes isolés de résistance ne peuvent occulter la responsabilité globale de la SNCF, ne peuvent faire oublier ces milliers de trains de la déportation qui sont toujours partis à l’heure. La polémique qui fait aussitôt rage prend Diane de court et la dépasse : menacée de mort, mise à pied, la journaliste se trouve seule et incomprise. Et c’est son équilibre et sa vie, amoureuse, familiale, amicale, qui valsent. Diane Allard doit affronter une nouvelle épreuve, et non des moindres : rester fidèle à elle-même et se remettre sur les rails du bonheur…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi