Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 12,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Partagez cette publication

Du même publieur

VAUXHALL
La collection Écrits d’Ailleurs est dirigée par Regula Locher
G
ABRIEL G
BAD
VAUX
AMOSI
HALL
Traduit de l’anglais par Elisabeth Gilles
Les Éditions Zoé remercient la Loterie romande et une fondation privée genevoise pour leur soutien à la collection Écrits d’Ailleurs ainsi qu’Artlink pour leur aide à la traduction.
La traductrice remercie Timothy Robbins pour son aide précieuse.
Titre original : Vauxhall © Gabriel Gbadamosi, 2013 First published by Telegram, 2013
© Éditions Zoé, 11 rue des Moraines CH-1227 Carouge-Genève, 2015 www.editionszoe.ch Maquette de couverture: Silvia FranciaIllustration: © 2015 IFan Bates / NB Illustration ISBN 978-2-88182-952-9 ISBN epub: 978-2-88927-290-7 ISBN pdf web: 978-2-88927-291-4
Les Éditions Zoé sont au bénéfice d’une convention de subventionnement avec la Ville de Genève, département de la culture.
Ninu ilé Baba mi, opolopo ibugbé ni o wà John 14.2
5
6
PREMIÈRE PARTIE
7
8
Le sari
Elle avait le front en accordéon contre le trottoir. « Elle a essayé de s’agripper au câble en tombant », a dit quelqu’un. J’ai levé les yeux vers le poteau télégraphique, ses câbles en spirale étaient connectés à toutes les maisons de la rue, au-dessus de nos têtes. Sa mère, debout, pleurait dans un pli du sari qu’elle tenait devant sa bouche, pour ne pas laisser fil-trer la vérité. Elle parlait dans une autre langue. C’était le chagrin. Elle voulait que la fille se relève de cette mare de sang. Elle voulait qu’elle s’envole jusqu’à la prise qu’offrait le câble. Qu’elle s’envole et remonte le temps, jusqu’au rebord de la fenêtre au dernier étage et qu’elle appuie son visage et ses mains contre le froid du verre. Mais elle ne le faisait pas. Elle était hors d’atteinte – la fille dont je ne connaissais pas le nom, qui ne venait jamais à l’école et ne répondait jamais aux bonjours. La fenêtre était ouverte et le rideau pendait à l’exté-rieur, comme si elle s’y était accrochée. Je pouvais la sentir glisser. Je me suis cramponné à la manche de
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin