Viviane Élisabeth Fauville

De
Publié par

Vous êtes Viviane Élisabeth Fauville. Vous avez quarante-deux ans, une enfant, un mari, mais il vient de vous quitter. Et puis hier, vous avez tué votre psychanalyste. Vous auriez sans doute mieux fait de vous abstenir. Heureusement, je suis là pour reprendre la situation en main.
« Le tour de force de Julia Deck consiste à installer son lecteur dans la tête de la meurtrière, dont le nom est aussi le titre du livre, Viviane Élisabeth Fauville. D’emblée, nous sommes captifs de ses failles, nous entendons les voix qui lui disent des choses banales, mais saturées de paranoïa.
Julia Deck entremêle les fils de deux enquêtes à travers les rues de Paris : celle de la police sur l’entourage du médecin, et celle de la littérature sur les confins de l’humain. Son polar fêlé nous fait découvrir une mère aussi haineuse qu’indulgente, un mari en souffrance, et un bébé qui, comme tout le monde ici, ne demande qu’à s’exprimer. Ainsi la plume de Julia Deck reconstitue-t-elle cette scène sanglante, innommable, où la folie s’inscrit à même les corps. Gare à ceux qui s’aventurent à lui faire face. Ils risquent de se trouver touchés au vif. » (Jean Birnbaum, Le Monde)
Viviane Élisabeth Fauville, permier roman de Julia Deck, est paru en 2012.
Publié le : jeudi 4 septembre 2014
Lecture(s) : 21
Tags :
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782707328076
Nombre de pages : 172
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
VIVIANE ÉLISABETH FAUVILLE
DU MÊME AUTEUR
VIVIANEÉLISABETHFAUVILLE,roman, 2012 LETRIANGLE DHIVER,roman, 2014
JULIA DECK
VIVIANE ÉLISABETH FAUVILLE
LES ÉDITIONS DE MINUIT
r2012/2014 by LESÉDITIONS DEMINUIT www.leseditionsdeminuit.fr
Je suis, depuis que je suis, ici, mes apparitions ailleurs ayant été assurées par des tiers.
Samuel Beckett,L’Innommable
1
L’enfant a douze semaines, et son souffle vous berce au rythme calme et régulier d’un métronome. Vous êtes assises toutes les deux dans un rocking-chair au milieu d’une pièce entièrement vide. Les cartons empilés par les déménageurs bordent le mur de droite. Trois d’entre eux, au-dessus de la pile, ont été ouverts pour extraire les objets de première nécessité, les ustensiles de cuisine, les produits de toilette, quelques vêtements et les affaires du bébé qui sont plus nombreuses que les vôtres. La fenêtre n’a pas de rideau. Elle sem-ble clouée au mur comme une esquisse, une pure étude de perspective, où les rails et les caténaires échappés de la gare de l’Est figure-raient les lignes de fuite. Vous n’êtes pas tout à fait sûre, mais il vous
9
semble que, quatre ou cinq heures plus tôt, vous avez fait quelque chose que vous n’auriez pas dû. Vous tâchez de vous remémorer l’en-chaînement de vos gestes, d’en reconstituer le fil, mais chaque fois que vous en tenez un, au lieu d’attirer mécaniquement le souvenir du suivant, il retombe à plat dans le trou qu’est devenue votre mémoire. À vrai dire, vous n’êtes même plus certaine d’être retournée, tout à l’heure, dans cet autre appartement que vous fréquentez en secret depuis des années. Les contours et les masses, les couleurs et le style se fondent au loin. Cet homme qui vous y recevait, a-t-il seulement existé ? Et puis, si vous aviez quelque chose à vous reprocher, vous ne seriez pas ici à ne rien faire. Vous tourneriez en rond, épluchant le bord de vos ongles, et la culpabilité paralyse-rait vos capacités de décision. Or, de cela, point. Malgré le flou qui règne sur vos souve-nirs, vous vous sentez très libre. Vos hanches s’immobilisent, cessant d’impri-mer au rocking-chair leur mouvement. Vous portez le bébé dans la chambre contiguë. Cette pièce est un peu plus aménagée. De part et d’autre de la fenêtre se trouvent un lit simple, couverture bien tendue sous le drap retroussé, et le berceau. L’enfant proteste à peine lorsque vous l’allongez sur le dos et replonge dans le
10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

Les ailes de la Sylphide

de editions-thierry-magnier

Chambre 503

de editions-david

suivant