//img.uscri.be/pth/798a313d916837b240b3880614570fab5ee980cb
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

Volutes féminines

De
La femme et la cigarette ou l’opposition entre la beauté et le poison dans un recueil de courtes nouvelles qui s’articule autour d’un geste et de ses multiples définitions. Une introspection afin de montrer ce qu’on ne voit plus et redécouvrir l’acte de fumer sous un angle réaliste et original. Traductions multiples de la relation entre féminité et tabagisme, ces nombreux focus ont pour but d’apporter des nuances et un regard plus humain sur les fumeuses. « Femme qui fume est éphémère… »  « Frêle fille qui se parfume de cette fourbe effusion, s’affuble d’une funeste confusion. »  « Feu d’artifice où le féminin s’enflamme, se flétrit et s’enfume sur un fil de funambule. »
Voir plus Voir moins

Mickaël Gil

Volutes féminines

Beautés empoisonnées

 


 

© Mickaël Gil, 2016

ISBN numérique : 979-10-262-0649-1

Image

Courriel : contact@librinova.com

Internet : www.librinova.com


 

Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

VOLUTES FÉMININES

50 portraits de beautés empoisonnées

 

Tome 1

 

 

 

 

 

 

 

 

~ Mickaël Gil ~

Photographies : Laurie Jacquemin

 

Aux deux amours de ma vie, Sabine et Claire.

À mon papa qui veille sur moi et qui compte beaucoup à mes yeux.

À ma famille, notamment mes adorables cousines et cousins que j’aime fort.

À mes précieuses amies, Pauline, Noëmie, Caroline et Laëtitia.

À mes camarades du forum des Jeunes écrivains et de Short édition.

 

Aux contributeurs qui ont soutenus mon projet sur la plate-forme de financement participatif Ulule et qui ont permis que ce recueil soit une réalité.

 

À toutes les personnes qui me feront le plaisir de tenir ce livre entre leurs mains.

 

Et à toutes les beautés empoisonnées qui, je l’espère, trouveront dans ce livre les mots qu’il leur fallait lire pour reconsidérer leur relation avec le tabac.

 

Le mot de Laurie Jacquemin

 

Je suis une jeune photographe amatrice passionnée de seize ans qui pratique cet art depuis plus de cinq ans et plus particulièrement le portrait depuis près de trois ans. Une passion dont je souhaite faire mon métier plus tard. Je suis heureuse d'avoir eu l'opportunité de participer à ce projet et je tiens vivement à remercier Mickaël pour sa confiance malgré mon jeune âge et le peu d'expérience dans ce genre de collaboration. Illustrer ses textes fut un plaisir et j'espère que vous en aurez autant en les lisant et en appréciant les photographies qui les accompagnent.

 

Préface

 

La femme et la cigarette

Une opposition entre la beauté et le poison

 

Ce recueil de courtes nouvelles présente cinquante scènes du quotidien où le geste d’une femme fumant une cigarette n’est plus aussi anodin qu’on veut bien le croire. Ces portraits proposent de multiples définitions pour tenter d’expliquer ce lien entre la beauté et le poison, en allant au-delà des préjugés et des réflexions pouvant être faites envers les fumeuses. De leurs hésitations à leurs motivations, de leur impuissance à leur obstination, le parcours de ces femmes souvent ordinaires vous mènera vers une finalité inattendue.

 

Une cigarette

Une femme

Un geste

 

La femme incarne ici la beauté, elle sera tantôt provocante ou surprenante, dangereuse ou malheureuse, victime ou prisonnière, amante ou inconsciente, rebelle ou naïve, perdue ou détendue, raisonnable ou méprisable, mystérieuse ou incomprise, souriante ou bien violente. Elle est l’actrice sous le feu des projecteurs, la muse qui s’enflamme.

 

La cigarette personnifie quant à elle le poison. Elle sera tour à tour synonyme d’armure, d’artifice, de contrepoison, de curiosité, de délivrance, de destruction, d’éphémère, de fantasme, d’insouciance, de libération, de parenthèse, de plaisir, de pulsion, de rancœur, de réconfort ou de souffrance. Elle n’aura pas que les mauvais rôles mais restera l’antagoniste par excellence.

 

Ici, toutes les femmes sont belles

Et toutes les cigarettes sont dangereuses

 

Le point de départ de cette opposition est l’impression positive qui éveille notre attention au premier coup d’oeil, lorsqu’on aperçoit cette femme dont l’élégance nous enivre et nous transcende. Il y a cette personnalité imaginée ou idéalisée ; jusqu’au moment qui précède la découverte d’une cigarette allumée entre ses doigts. La transformation est immédiate et l’image qu’elle véhicule n’est fatalement plus la même. Cela variera selon la sensibilité et les opinions de chacun, mais le fait est qu’elle ne sera plus la même.

 

Observer

Comprendre

Raconter

 

Le parallèle entre la féminité et le tabagisme permet de mettre en lumière un véritable fléau dont l’ampleur persiste encore aujourd’hui. La répression de l’acte prend le dessus sur la compréhension du geste, ce qui n’apporte aucune solution concrète. Or, traduire le sens caché derrière chaque cigarette allumée tend à démontrer la complexité de cette relation dangereuse entre une âme et une flamme. Pointer du doigt ces femmes comme uniques responsables n’est pas une façon de leur venir en aide, au même titre qu’une image choquante sur un paquet n’en change ni la saveur ni la teneur.

 

Sociologie

Psychologie

Analogies

 

Dans ce premier tome, ces textes sont l’occasion d’aborder des sujets importants tels que l’enfance, l’apparence, le harcèlement, la prostitution, la technologie ou la pauvreté. Derrière chaque départ de flamme se trouvent des sentiments et des réflexions que beaucoup relèguent au second plan, se suffisant du paraître ou préférant ignorer des vérités dissimulées. Qu’elles soient fumeuses ou non, l’invitation à lire s’adresse à chaque personne, sceptique ou curieuse, qui voudra se faire une opinion. Ces tranches de vie sont des témoignages, des faits que n’importe qui pourrait être amené à constater de lui-même.

 

Introspection

Perception

Hypothèses

 

La dépendance impose un code de conduite, régie par les lois d’une jungle dans laquelle l’envie surpasse la raison et où la volonté se laisse dévorer par une horde de tentations. La cigarette est une bouée qui entraîne vers la noyade, elle est une ancre qui mène à la dérive. Elle brûle ce que l’on voudrait toucher du doigt, elle embrume la vue au même titre que l’esprit. Elle est l’accroche au bord d’une falaise, l’élastique qui retient d’un saut vers le vide. Si les méfaits de la cigarette seront évidemment exposés, il n’en demeure pas moins important de lui accorder un rôle, un mérite, une responsabilité comme de nombreux torts. Et tout cela sans porter de jugement de valeur ni être moralisateur ; car celles et ceux qui fument savent de toute évidence que ce n’est pas un acte recommandable.

 

Être ou ne pas être… une fumeuse

 

Il y a celles qui s’en cachent et celles qui s’exposent. Certaines assument quand d’autres se battent. Elles y pensent ou l’envisagent, sont passées à l’acte ou regrettent déjà de l’avoir fait. Certaines en usent pour leur plaisir, d’autres en abusent pour se détruire. Mais il y a surtout celles dont on ne devine pas la raison de leur geste, ni même leurs intentions. Qu’elles soient rebelles ou fragiles, insouciantes ou dévergondées, habiles ou maladroites, ces femmes ont une histoire qui s’exprime autour de leur cigarette. Selon le profil de la personne décrite ou rencontrée, il pourra s’agir d’un état d’esprit, d’un baromètre d’humeur, de caractère ou d’un trait de personnalité.