Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 5,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Publications similaires

Vous aimerez aussi

P ro lo gu e H élèn e n e don n e pas de n ouvelles. À Courch evel, apr ès son divorce, Ch an tal a trouvé sur Internet un jeune hom m e de 32 ans qui m asse com m e un dieu, en atten dan t l’h iver… Nin a, l’Étoile de m er, s’adon n e à tout et à tous à fond, m ais ressen t la solitude. Patien ce. À Ch elsea, Roxie, fem m e d’affaires, m ère célibataire, atten d l’âm e sœ ur… en core un e fois… Dan s la ban lieue ver te de Lon dr es, pr ès d’un terrain de golf, dan s un e m aison m assive au terrain de tennis rarem ent occupé, H arriet atten d son divorce, 50 % de l’argen t de son m ari et un e n ouvelle m aison . Leurs en fan ts son t difficiles à gér er. L’am an t aussi. Après son divorce, J uliette s’éclate avec un jeun e garçon de 27 an s un e fois tous les 15 jours en atten dan t de se stabiliser avec un
9
J an e file le parfait am our avec son Black, en Norm andie depuis qu’il a divorcé. J ohanne, l’ex de J an e, atten d de voir où la vague va l’em porter… En h aut de la vague, Valérie, la n ièce, atten d de dém én ager avec son J ules dan s un e gran de m aison avec un toit en terrasse pour faire des bar becues au soleil… Le neveu Num éro Un et Angélique attendent leur prem ier bébé. Le cadeau d’An gélique à Xavier ou le cadeau de Xavier à An gélique. Le n eveu Num éro Deux, Math ieu, a rom pu avec sa m ie, la Sah arien n e, et atten d l’arrivée de la jeun e fille d’Alger qu’il a r en con trée sur In tern et. Sarkozy atten d de voir si sa fem m e Cécilia va se fair e à sa n ouvelle vie en tan t que Pre-m ièr e Dam e de Fran ce. Pas h um ilié de son escapade en Am érique, il la r epren d. En atten dan t… les couples se tien n en t les coudes, soudés pour la vie, les Cygn es. Nigel et Lisa, dan s un village de con tes de Noël du Leicestershire, achètent et rebâtissent un vieux cottage pour le reven dre à bon prix et se débarrasser de leur h ypoth èque… Ils atten den t la m on tée des prix.
10
Sarah et Marc, dan s un village idyllique, à un e h eur e de Lon dr es, en allan t vite dan s leur Alvis, fon t les rallyes, pique-n iquen t, parten t en vacan ces en cam pin g-car ou en bateau, à la rech er ch e du soleil en Fran ce, au Portugal, aux Açores ou en Espagn e, en atten dan t la ren tr ée. De Cour ch evel, Sabin e et Rich ard von t en vacan ces sur la Côte d’Azur, dan s un e villa spacieuse qui surplom be la Gr an de Bleue où am is et fils son t bien ven us. Ils fon t les lézards, en atten dan t que le r estaur an t ouvre deux m ois l’été puis cin q m ois l’h iver , com m e fon t les fourm is. À Lon dres, au bord de la Tam ise, m ais en h aut, Cath er in e a retrouvé Guy qui ren tre de vacan ces en Grèce, en solitaire, au bord de la m er . Ils r egarden t les cygn es, en bas. Sur les eaux grises du fleuve, deux cygn es juxtaposés flotten t silen cieux, com m e l’été dern ier quan d il faisait un e ch aleur tropicale. Cette année, le ciel est triste. Sa m asse pesante suffoque l’em prise de l’été. La tem pératur e a baissé. La loyauté des cygn es n ’a n i h aut n i bas. Elle est in con tourn able. Ils son t là. Dan s le soleil ou dan s le gris. Rien n ’em pêch era cela. À jam ais dan s la fidélité. « Deux, c’est m ieux qu’un . » dit Guy en serran t Cath erin e con tre lui.
11
cela. À jam ais dan s la fidélité. « Deux, c’est m ieux qu’un . » dit Guy en serr an t Cath erin e con tre lui. Les cygn es son t la propriété de la Rein e Elizabeth d’An gleterre. Ils son t tous à elle, aussitôt atterris. Aujourd’hui, Catherine compte vin gt cygn es sur la plage an th racite, en bas. Vin gt cygn es exactem en t placés de façon telle qu’on peut croire qu’ils on t m esur é l’espace qui les sépare. Iden tiques, clon és, la tête sous l’aile, ils se reposen t ou réfléch issen t. Corps de ballet. Corps de ballon de rugby oval et ron d blan c sur n oir. Vin gt fois. LeLac des Cy gn ess l’Estuaire deau bord du fleuve dan l’An gleterre. Com m en t se r econ n aissen t-ils pour faire un e paire ? Est-ce un e com m un e ? Un e secte ? Un voyage organ isé ? Les m ouettes au-dessus d’eux volen t en ron d, désor don n ées, en liberté, se m oquan t d’eux, paisiblem en t in stallés. Nor m alem en t piailleuses, elles sont aujourd’hui silencieuses. Elles épousen t les saison s et don c les ch an -gem en ts. Le silen ce pèse. Elles sem blen t se préparer . Bien tôt, elles s’en voleron t en tour-billon s dan s de gr an ds élan s d’ailes et de forts jacassem en ts depuis l’Estuaire de l’An gleterre pour la Fr an ce, en suivan t les bateaux, becs en avan t, au ven t, libr em en t. Guy !
12
Papa ! En un m illièm e de secon de, m es 2 prem iers ch apitres s’évaporen t dan s la m ach in e élec-tron ique. « L’écritur e, c’est la r éécriture » en courage le petit frère, rédacteur de scen arii. L’écriture, c’est la peur de la page blan ch e. La peur de n e pas savoir faire. Le désir de le faire quan d m êm e. Myles ! PAPA !